RETRAITE

Questions / réponses : tout savoir sur la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH)

Cet article fait partie du dossier :

Retraite

    Précédent Suivant

Tout savoir sur la Retraite Complémentaire des hospitaliers (CRH) par le jeu des questions/réponses.

soignantes infirmières hopital sourireQui peut s'affilier à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) ?

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers, solution retraite du C.G.O.S, conçue il y a plus de 50 ans, est spécialement dédiée aux hospitaliers de la Fonction Publique ainsi qu’à leur conjoint.

A quel âge puis-je commencer à cotiser à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers ?

Il faut commencer à cotiser le plus tôt possible. Plus tôt vous cotiserez, plus important sera le montant de la rente que vous toucherez durant votre retraite. Cependant, il n’est jamais trop tard pour cotiser et se préparer un complément de retraite pour s’assurer un revenu complémentaire pendant sa retraite. Dans ce cas, vous pouvez également rattraper des années non cotisées.

Quels sont les avantages réservés aux affiliés de la CRH ?

Simple, souple et sûre, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, un complément de retraite du C.G.O.S, conçue il y a plus de 50 ans, est spécialement dédiée aux hospitaliers ainsi qu’à leur conjoint.

Créée par des hospitaliers, pour des hospitaliers, elle n’a cessé d’évoluer pour répondre au mieux à vos besoins et attentes. S’affilier aujourd’hui c’est bénéficier de nombreux avantages immédiats et avoir la certitude de recevoir un complément de retraite à vie le moment venu.

Mon conjoint peut-il cotiser à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers (CRH) ?

Oui, si vous êtes affilié à la CRH, votre conjoint - marié, concubin ou partenaire lié par un pacs - peut cotiser à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers. Il bénéficiera de l’ensemble des avantages de la CRH.

Est ce que je peux changer de taux de cotisation durant ma carrière ?

Oui. Lors de votre affiliation, vous pouvez choisir entre 4 taux de cotisation en fonction du revenu que vous souhaitez consacrer à la préparation de votre complémentaire retraite. C'est vous qui décidez du taux : 2,5 %, 3, 5 %, 4,5 % ou 5, 5% de votre traitement brut de base. Et bien entendu, vous pouvez changer ce taux quand vous le souhaitez à la baisse comme à la hausse, sans pénalités. Si vous êtes conjoint non hospitalier, les cotisations s'effectuent par prélèvement automatique sur la base d'un barème que nous vous proposons et qui est modifiable à la hausse comme à la baisse, sans frais.

Est-ce que je peux suspendre mes cotisations ?

Oui, vous pouvez suspendre vos cotisations et les reprendre quand vous le souhaitez sans aucune pénalité. Tous vos points cotisés vous sont, bien sûr, définitivement acquis.

De quelles économies d’impôts puis-je bénéficier en m’affiliant à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers ?

100 % des cotisations versées sont déductibles du revenu net global, dans la limite du plafond fixé par la législation fiscale en vigueur.

Comment faire pour bénéficier de l’économie d’impôts ?

Sur votre déclaration annuelle des revenus, il faut indiquer le montant total des cotisations versées à la Complémentaire Retraite des Hospitaliers dans la case prévue à cet effet (Epargne Retraite C.G.O.S).

Est ce que je peux cumuler la Complémentaire Retraite des Hospitaliers à d’autres complémentaires retraite ?

Oui, elle s’ajoute à n’importe quel autre complément de retraite public ou privé dont vous pourriez bénéficier. De même, les économies d’impôts, dont vous bénéficiez grâce à votre affiliation, peuvent être cumulées à d’autres déductions, dans la limite du plafond fixé par la législation fiscale en vigueur.

A quel âge vais-je toucher mon complément de retraite ?

Vous bénéficiez de votre complément de retraite dès votre départ à la retraite et au plus tôt à 60 ans que vous soyez un agent en activité ou sédentaire (à partir de 55 ans sous certaines conditions) ou, si vous le désirez au plus tard à 67 ans.

Est-ce que je peux percevoir ma complémentaire retraite sous forme de capital ?

Au moment de votre départ à la retraite, vous pourrez choisir de percevoir une partie de votre complémentaire retraite sous forme de capital (immédiatement et en une seule fois) à hauteur de 10% ou 20% des points CRH acquis. Le complément de retraite restant  (90% ou 80%) vous sera versé sous forme d’une rente trimestrielle.

Que se passe-t-il en cas de décès ? Y a-t-il une possibilité de réversion à mes proches ?

Lors de votre départ en retraite, vous pouvez opter pour la réversion de votre complémentaire retraite à vos proches. Dans ce cas, lors de votre décès, vos proches percevront, selon votre choix, 60%, 80%, ou 100% du complément de retraite qui vous était versé.

Cette réversion se fait au profit du conjoint survivant (y compris concubin et partenaire lié par un PACS)

  • immédiatement, s’il a atteint son 60e anniversaire ou s’il a au moins deux enfants à charge fiscale,
  • à partir de ses 60 ans.

En cas de décès des deux parents affiliés, les réversions se cumulent pour chaque enfant (selon les conditions définies au règlement intérieur du régime).

Vous souhaitez poser une question à un conseiller CRH : cliquez ici

Creative Commons License

http://crh.cgos.info/index.php

Retour au sommaire du dossier Retraite