RETRAITE

Retraite : les hospitaliers inquiets sur leur avenir

Cet article fait partie du dossier :

Retraite

    Précédent Suivant

La retraite est un sujet complexe et il faut savoir que le système de retraite des agents hospitaliers du secteur public est particulier. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, l’institut COHDA réalise chaque année, pour le compte de la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, une étude sur ce sujet auprès de 500 agents du secteur public, afin de mesurer leur niveau d’information et leur avis sur la question. Publiée en février 2017, la dernière étude révèle que la retraite est pour eux une importante source d’inquiétude et à quel point leur niveau d’information pour la comprendre est globalement insuffisant.

La retraite, un sujet d’inquiétude pour les hospitaliers

Alors que la retraite représente aujourd’hui 30 ans (ou plus) de la vie, c’est un sujet qui inquiète de plus en plus les hospitaliers. C’est ce que révèlent les études COHDA menées pour la CRH depuis 2014. Cette inquiétude pour la seconde partie de leur vie est confirmée par plusieurs études et enquêtes récentes sur les Français et la retraite en général.

inquiétude pour la retraite

Les hospitaliers pessimistes pour leur retraite

Equipe soignante

La retraite est source d’inquiétude pour de nombreux hospitaliers

Pour 43 % d’entre eux, l’âge du départ est une source d’inquiétude (contre seulement 23 % en 2014). Tout comme leur pouvoir d’achat, demain, pour le 2ème chapitre de leur vie : ils sont 25 % à craindre de manquer d’argent plus tard (ils n’étaient que 14 % en 2014...). Enfin ils sont 10 % à se déclarer dans un état d’esprit global d’incertitude, face à ce qui s’annonce pour eux comme une totale inconnue.

À ces chiffres soulignés par les résultats du baromètre COHDA viennent s’ajouter ceux de la dernière étude internationale HSBC « L’avenir des retraites 2017 » qui montrent à quel point les Français actifs redoutent de manquer d’argent puisque seulement 10 % d’entre eux pensent qu’ils pourront profiter d’une retraite confortable.

Un chiffre confirmé par l’étude 2017 de l’Ifop Les Français, l’épargne et la retraite qui pointe que 79 % des non-retraités estiment que leur pension de retraite sera insuffisante.

Par ailleurs les évènements internationaux, les incertitudes économiques se répercutent sur le sentiment de peur de l’avenir (et l’amplifient) et font qu’il est difficile, maintenant, de se projeter sereinement vers sa future retraite. Dans ce contexte complexe et mouvant (car il y a aussi des réformes qui se succèdent), il est plus nécessaire que jamais de prendre les devants pour faire face à cette réalité peu engageante, surtout pour les hospitaliers. À juste titre, puisqu’en moyenne, leur retraite de base accusera une baisse de 40 % !

Baisse de revenus retraite

Pour limiter cette baisse de revenus, il faut donc s’en préoccuper pendant sa vie active, en trouvant des solutions.

La Complémentaire Retraite des Hospitaliers dont le C.G.O.S est l’association souscriptrice, propose une solution retraite 100% dédiée aux hospitaliers.  Elle a été conçue pour protéger l’avenir des hospitaliers, notamment les femmes qui sont les plus vulnérables.

Simple, sûre et souple, la Complémentaire Retraite des Hospitaliers est accessible à tous les budgets et permet de profiter d’avantages immédiats.

Pour découvrir la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, rendez-vous sur http://crh.cgos.info/

Retour au sommaire du dossier Retraite