RETRAITE

Retraites : les agents à temps partiel fortement pénalisés

Cet article fait partie du dossier :

Retraite

    Précédent Suivant

Quand on travaille à temps partiel, on n'imagine pas toujours les conséquences au moment de la retraite. Car le montant de la pension sera calculé au prorata de la durée des services effectués. Elle risque donc d'être très faible. Pour éviter les mauvaises surprises, et anticiper, mieux vaut connaître les règles de calcul qui seront appliquées au moment du départ ! 

Pension retraite

A temps partiel, la rémunération est plus faible qu'à temps plein et les cotisations retraite prélevées sont donc moins élevées.

Pendant presque 10 ans, j'ai travaillé à 80 % pour libérer mon mercredi et m'occuper de mes enfants précise Nicole, infirmière dans le Tarn. Mais à l'époque, elle n'a pas vraiment pensé aux répercutions sur sa retraite : je me doutais bien que je cotisais moins que d'autres et que je risquais d'avoir une plus petite retraite, mais je m'efforçais de ne pas y penser. Quand ça nous arrange, parfois, on ne veut pas voir les choses en face..., explique encore Nicole avec lucidité !

Comment sont comptabilisés les trimestres requis quand on est à temps partiel ?

Pour les fonctionnaires, certaines dispositions sur le temps partiel sont plutôt favorables : les périodes à temps partiel sont comptées comme des services à temps plein. Autrement dit, si vous travaillez sur une année à temps partiel (au minimum à 50 %), cette année compte pour une année de service entière (4 trimestres). Ce n'est pas le cas dans le privé où il faut avoir effectué au moins 150 heures payées au SMIC pour valider un trimestre d'activité.

Simulation : pour un agent qui travaille pendant 20 ans à temps plein et 6 ans à temps partiel à 50 %, la durée de cotisation prise en compte est de 20 ans + 6 ans, soit 26 ans.

Comment est calculé le montant de la pension quand on est à temps partiel ?

Les périodes effectuées à temps partiel sont prises en compte au prorata de la durée de services effectués. Pour une raison simple : à temps partiel, la rémunération est plus faible qu'à temps plein et les cotisations retraite prélevées sont donc moins élevées.

Simulation : pour un agent qui travaille pendant 20 ans à temps plein et 6 ans à temps partiel à 50 %, la durée des services pris en compte pour le calcul de la pension est cette fois de 20 ans + 6 ans à 50 % (3 ans), soit 23 ans seulement.

Pourquoi les femmes sont-elles particulièrement pénalisées ?

Dans la fonction publique hospitalière, 24 % des femmes occupent un emploi à temps partiel, contre seulement 5 % pour les hommes. Pour elles, le temps partiel correspond souvent au choix d'élever les enfants. Elles pensent au bien-être de leur « petit dernier », à la sérénité de leur famille mais pas forcément à leur propre intérêt : quand tout va bien dans le couple, beaucoup s'imaginent qu'au moment de la retraite, la pension et la complémentaire de leur mari compenseront leur manque à gagner. Mais en cas de divorce, personne ne tiendra compte du sacrifice financier qu'elles auront pu faire à un moment donné. Elles ne pourront compter que sur elles mêmes.

Trop d'agents font le choix du temps partiel sans penser aux conséquences sur le montant de leur futures pensions de retraites. Or la retraite de demain se prépare dès aujourd'hui.

Pourquoi les fonctionnaires à temps partiel s'en sortent moins bien que les salariés du privé ?

Contrairement aux idées reçues, l'impact du temps partiel sur le montant de la retraite est plus fort pour les fonctionnaires que pour les salariés du privé. C'est le résultat d'une étude du Conseil d'orientation des retraites (COR) en juillet 2014. Cela tient au mode de calcul de la pension. Dans le public, la retraite est calculée sur les 6 derniers mois de traitement. Ce n'est donc pas le déroulé de carrière qui compte mais le niveau du dernier salaire. Voilà pourquoi le temps partiel en fin de carrière est particulièrement pénalisant, à la différence du privé où les retraites sont calculées à partir des 25 meilleures années de carrière. Trop d'agents font le choix du temps partiel sans penser aux conséquences sur le montant de leur futures pensions de retraites. Or la retraite de demain se prépare dès aujourd'hui.

Creative Commons License

http://crh.cgos.info/index.php

Retour au sommaire du dossier Retraite