DOCUMENTATION

David Servan-Schreiber et son combat contre la mort

Cet article fait partie du dossier :

Livres de la rédaction

    Précédent Suivant

livre david servan schreiberEn juin 2010, David Servan-Schreiber, célèbre neuropsychiatre, auteur d' « Anticancer » et de « Guérir », atteint d'une tumeur au cerveau depuis près de vingt ans, rechute gravement. Il publie aujourd'hui un livre « testament » où il s'interroge sur le sens de la vie, de la maladie et du combat qu'il a mené pour lui et ses patients, avoue ses angoisses de mortel et réaffirme que même s'il devait mourir prochainement, il ne regrette rien, cancer y compris. Un livre comme un « au revoir » mais pas encore comme un « adieu ». Extraits choisis.

Le retour de la tumeur...

« C'était le 16 juin de l'année dernière. J'avais passé une IRM, et le résultat n'était pas brillant. (…)  En quittant le centre de radiologie, j'ai rappelé ma femme. Je lui ai dit : « Ce n'est pas bon », et j'ai fondu en larmes. (...) Impossible, avec ce poids sur le cœur, de traverser la ville, enfermé dans une voiture. J'ai donc enfourché mon vélo, parfaitement conscient du risque que je m'apprêtais à courir. (…) J'ai eu soudain besoin de « tester » mon courage. De voir si, face à cette bataille décisive, j'allais pouvoir mobiliser autant de force que lors des deux opérations précédentes. Avec vingt ans de plus au compteur et dans la tête une tumeur – si c'en était bien une – bien plus volumineuse, j'allais avoir besoin de toute ma vaillance et de tout mon sang-froid. »

Le « Big One »

« Je devais rejoindre Cologne pour un rendez-vous de travail fixé de longue date. Comme je flageolais toujours autant, mon frère Émile a tenu à m'accompagner en train. En sortant de la gare, mes jambes se sont encore dérobées. (…) On m'a fait passer une IRM en urgence. Cette fois le diagnostic était catégorique. (...) C'était une rechute. C'était même « la » rechute. La grosse, la méchante, la quasi-finale. « The Big One » (...) Nous y étions. Le danger que je...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

mandrake

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

C'était bien un adieu...

David Serban-Shreiber s'est éteint hier soir, 24 juillet 2011, à l'hôpital des Hauts Falaises à Fécamp en Seine-maritime). J'espère que, comme il en exprimait le souhait dans son dernier ouvrage, il a été accueilli "par les vagues lumineuses d'amour, et par toutes les personnes qu'il a tant aimées et qui sont mortes avant lui.»