DOCUMENTATION

A l'heure de ma première prise de poste...

Julie à été diplômée en avril 2012. Elle nous livre son témoignage sur la façon qu'elle a eu d'envisager son premier poste. Entre entretiens d'embauche, déménagement et choix final. Nous la remercions de partager avec nous ses états d'âme et nous lui souhaitons bien évidemment une longue carrière.

A l'heure de ma première prise de poste« Mon diplôme a coïncidé avec un grand bouleversement dans ma vie : quitter mon Nord-Est natal pour le Sud de la France, les pieds dans la Méditerranée. Je suis donc partie en chasse d'un travail dès la fin décembre 2011. J’ai eu des réponses assez rapidement : la première après deux jours seulement, les autres ont suivies durant la période des fêtes. Je suis arrivée à organiser mes entretiens d’embauche durant mes quelques jours de congés à la fin février 2012. Encore fallait-il être diplômée ! J’ai passé la MSP du DE fin janvier 2012, la soutenance début mars pour avoir les résultats le 23 avril 2012. Malgré la longue attente des résultats, il fallait faire des projets et penser à l’avenir : ce que j’aime appeler des « plans sur la comète. »

Les entretiens d’embauche

J’ai passé cinq entretiens en trois jours dans quatre villes différentes. C’est à ce moment-là qu’est venue l’heure du choix. Sur mes cinq entretiens, on m’a proposé quatre postes (le dernier établissement n’avait pas de poste disponible) ; des postes tous aussi intéressants les uns que les autres avec des spécialités qui me plaisaient et où j’avais envie d’évoluer. J’ai donc pris en compte le cadre de vie. Une fois le choix fait, il me restait à attendre les résultats du diplôme. À la mi-avril, je suis retournée dans le Sud pour y trouver un logement. Après neuf appartements visités et un coup de cœur, j’ai trouvé mon bonheur.

Les résultats

Nous sommes le 23 avril 2012, les résultats tombent à 14 heures. Si l’IFSI appelle, ce n'est pas bon signe, d'autant qu'ils le font à la dernière minute... Je sursaute à chaque texto ou appel. La matinée est horrible et très longue. Arrivée devant l’IFSI avec une amie, nous sommes vite rejointes par les filles de la promo. Nous n’avons qu’un mot à la bouche : stress. 14 heures, la directrice nous fait rentrer dans le hall, nos formatrices référentes sont à ses côtés. Elle...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Wolfen

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Premiers pas en tant qu'IDE

Sympathique ce témoignage, je me retrouve assez dans cette description des premiers pas en tant qu'IDE. Personnellement, l'évolution ESI -> IDE ne s'est pas fait instantanément mais a été progressif.

En tout cas, même si lors des stages on prend conscience de la réalité du temps, c'est une fois diplômé que l'on se rencontre des responsabilités que l'on a ainsi que le charge de travail.