La neuromodulation des racines sacrées : une solution à l'incontinence fécale

Efficace, durable et réversible, cette thérapie mini-invasive est un nouveau  moyen de traiter l'incontinence fécale sévère.

Incontinence fécale : informer les patients devient urgent

On compte aujourd’hui pas moins de 3 millions de personnes souffrant d’incontinence fécale1,2, mais plus des deux tiers n’ont jamais consulté pour ce motif. Cette maladie est encore considérée comme taboue et les personnes qui en souffrent s’enferment dans le silence plutôt que de l’évoquer.

Côté spécialistes (gynécologues, gastro-entérologues), une enquête régionale2 rapporte que 8 fois sur 10, le patient n’a pas osé parler de son incontinence au médecin consulté. Pourtant, des solutions existent et informer les professionnels de santé et notamment les infirmières sur les différentes solutions augmente les chances des malades de briser le tabou et d’accéder aux voies thérapeutiques.

L’infirmière a un rôle déterminant pour le patient

Caroline Kubis, infirmière de recherche en Clinique de Chirurgie Digestive et Endocrinienne (Pr, Lehur, Chef de Service) au CHU de Nantes, souligne l’importance du dialogue avec les patients en échec thérapeutique.

« Nous jouons un rôle primordial pour les patients souffrant d’incontinence fécale sévère : leur permettre de verbaliser. Après plusieurs années de silence, ils n’ont pour la plupart jamais osé s’exprimer clairement sur leur pathologie et les conséquences qu’elle génère dans leur vie quotidienne, pas même auprès de professionnels de santé. Impossible de prononcer le mot « incontinence » ou « selles » tant qu’on ne les met pas à l’aise avec ces notions très taboues. En trouvant un interlocuteur à leur écoute, compréhensif et prenant le temps du dialogue, ils prennent conscience de leur maladie, et sont prêts à envisager des solutions de traitement comme la neuromodulation des racines sacrées ».

Un nouvel espoir pour vos patients en échec thérapeutique : la neuromodulation des racines sacrées

Comment ça marche ?

La neuromodulation Interstim® de Medtronic consiste à utiliser des impulsions électriques de faible intensité, générées par un stimulateur sous-cutané et transmises par une électrode aux nerfs sacrés situés juste au-dessus du coccyx. Ces nerfs sacrés assurent le contrôle du système urinaire et du système fécal. Leur modulation par un signal électrique permet le contrôle efficace des symptômes d’incontinence. Après l’implantation du neuromodulateur, les patients retrouvent une continence des selles, un meilleur contrôle, influençant directement leur qualité de vie.

Le système est constitué :

  • d'un neuromodulateur implantable de 22 grammes implanté sous la peau
  • d'une électrode souple qui véhicule les impulsions électriques de faible intensité jusqu'au nerf contrôlant le plancher pelvien et notamment l'intestin et la vessie
  • d'une télécommande patient qui lui permet de régler l'intensité de la stimulation et d'activer et de désactiver le système.

Le médecin peut affiner les paramètres de la stimulation à l’aide d’un programmateur communiquant avec le neuromodulateur à travers la peau, de manière totalement indolore et non-invasive. Enfin, la neuromodulation des racines sacrées préserve les structures anatomiques. Elle est réversible. Par simple programmation, elle peut également être interrompue à tout moment sans inconvénient, provisoirement par exemple pour subir une intervention chirurgicale, et remise en route secondairement.

© Gilles Lougassi – Fotolia.com

Pour qui ?

Les patients candidats à la neuromodulation des racines sacrées présentent des troubles d’incontinence fécale, fréquents et gênants au quotidien.

Ces troubles peuvent être la conséquence :

  • d’un ou plusieurs accouchement(s), avec ou sans lésion sphinctérienne
  • d’un geste chirurgical (fistule, etc.)
  • d’une constipation chronique
  • de l’évolution d’une maladie neurologique (SEP, Maladie de Parkinson, traumatismes médullaires, etc.)

Les recommandations internationales3 précisent que lorsque l’incontinence fécale est invalidante et résistante au traitement médical, la neuromodulation des racines sacrées doit être proposée, y compris chez des patients présentant des lésions sphinctériennes.

Sélection des candidats et test d’efficacité temporaire

Les critères de sélection retenus garantissent aux patients les meilleurs résultats possibles. La mise en place de la neurostimulation des racines sacrées est très spécifique : elle repose sur une évaluation clinique et physiologique initiale précise. La démarche qui préside à la sélection des patients repose sur :

Certains examens
, confirmant l’origine et la nature de l’incontinence. Aussi pratique-t-on après l’interrogatoire et l’examen clinique rigoureux, un bilan approfondi de la fonction du bas appareil digestif, comprenant une exploration par manométrie ano-rectale et des examens radiologiques et endoscopiques.

Le test à domicile de stimulation d’environ 3 semaines, destiné à vérifier l’efficacité de la thérapie. Cette procédure simple et non douloureuse consiste à placer, sous anesthésie locale, une électrode en percutané à proximité du nerf sacré concerné. Cette électrode est reliée à un stimulateur externe pendant quelques jours.

Le patient tient un calendrier des selles pendant la durée du test. A l’issue de cette période, le patient et le médecin sont en mesure d’évaluer les résultats de la thérapie et de décider ou non de l’implantation du dispositif implantable. Le test est estimé positif si les symptômes d’incontinence se sont améliorés d’au moins 50%.

Implantation et programmation du neuromodulateur

Lorsque le test est positif, le neuromodulateur est implanté en sous-cutané en haut de la fesse, sous anesthésie locale. Il est connecté à l’électrode positionnée à proximité du nerf sacré. Ce dispositif va donc délivrer en continu des impulsions électriques indolores de façon à restaurer le contrôle ano-rectal. Il ne reste plus qu’à régler les paramètres de stimulation.

Le réglage du neuromodulateur est effectué par le médecin de façon externe, par télémétrie, à l’aide d’une console de programmation dédiée. Les éventuels réglages ultérieurs destinés à optimiser les résultats thérapeutiques ne nécessitent pas d’hospitalisation et sont réalisés en consultation.

Selon le modèle, le neuromodulateur fonctionne en moyenne 5 à 8 ans. Lorsque sa pile est usée, le neuromodulateur est retiré de sa loge sous-cutanée, et remplacé par un nouveau, sous anesthésie locale.

Résultats cliniques de la neuromodulation Interstim

Les personnes traitées par neuromodulation des racines sacrées pour des problèmes d'incontinence fécale ont acquis :une meilleure qualité de vie, l'absence complète d'épisodes d'incontinence ou une réduction conséquente de leur nombre et la liberté de vivre sans craindre des fuites.

En 2011, une méta-analyse4 portant sur plus de 30 publications et rassemblant l’expérience de la neuromodulation des racines sacrées chez près de 1000 patients, a été publiée dans une revue internationale. Elle met en avant les bénéfices cliniques et de qualité de vie obtenus grâce à la neuromodulation des racines sacrées chez des patients présentant une incontinence fécale : les résultats sont très positifs et les bénéfices nettement supérieurs à la prise en charge conventionnelle.

Informations en libre accès
www.medtronic.fr et www.parlonsincontinencefecale.com

Cet article est un publirédactionnel écrit en collaboration avec la société Medtronic.

Notes

1. Denis P et al. Prevalence of anal incontinence in adults. Gastroenterol Clin Biol, 1992; 16(4): 344-50.
2. Damon H. et al. Prevalence of anal incontinence in adults and impact on quality of life. Gastroenterol Clin Biol 2006; 30: 37-43
3. Abrams P. et al. Fourth International Consultation on Incontinence Recommendations of the International Scientific Committee Evaluation and Treatment of Urinary Incontinence, Pelvic Organ Prolapse, and Fecal Incontinence. Neurourology and Urodynamics 29:213–240 (2010)
4. Tan E. et al. Meta-analysis: sacral nerve stimulation versus conservative therapy in the treatment of faecal incontinence. Int J Colorectal Dis. Published online 29 January 2011

Creative Commons License
www.medtronic.fr

Publicité

Commentaires (1)

Salamandre 17

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Besoin d'aide

Bonjour à tous,
Je ne suis pas professionnelle, mais je suis vraiment désemparée. Je recherche des témoignages sur la neurostimulation sacrée, sachant que l'étape suivante pour moi sera l'anneau magnétique. Je vous explique, j ai 36 ans et l année dernière, après 7 ans de souffrance et d’incontinence anale, on m’a envoyé sur Bordeaux ou après différents examens on m’a trouvé une déchirure du sphincter de 120 degré dû a mon premier accouchement. Je me suis donc fait opéré au mois d octobre 2013 pour une reconstruction du sphincter. J’ai énormément souffert et maintenant après une bonne rééducation, je dois subir une neurostimulation sacrée car mon incontinence et toujours présente. J’ai très peur de ces opérations, car il y en a deux : la première c est pour le test et si ça marche, la deuxième on implante le boitier. Donc je voudrais savoir à quoi je dois m’attendre pour les interventions et pour la vie quotidienne.
J’ai 3 petites filles et un mari routier, pas besoin de vous dire que cela n’est pas facile tous les jours.
Merci a tous ceux qui prendront le temps de me donner des informations.
Salamandre 17