AS

Hôpital: réduction des taux de promotion pour les aides-soignants

Un arrêté publié le dimanche 21 juillet 2013 au Journal officiel a réduit les taux de promotion de plusieurs corps de la fonction publique hospitalière (FPH), en particulier ceux des aides-soignants et des adjoints administratifs.

aide-soignante patienteCet arrêté en complète un premier publié en juin 2013 pour d'autres corps. Dans un message transmis la semaine dernière aux organisations membres du conseil supérieur de la FPH, la direction générale de l'offre de soins (DGOS) expliquait qu'"en raison de la réalité démographique des corps, il lui a été demandé de réduire les taux de deux corps de la catégorie C". Ainsi, le taux de promotion au grade d'aide-soignant de classe supérieure a été réduit à 10% (contre 15% depuis 2008) et celui au grade de classe exceptionnelle à 15% (contre 20% depuis 2008). Les taux avaient été majorés en 2008, rappelle la DGOS.

S'agissant des adjoints administratifs, le taux permettant l'accès au grade de première classe passe de 12% à 6% "en raison des effectifs présents dans les deux derniers échelons du grade".

Pour ces deux corps, "s'il est possible d'obtenir d'ici début septembre 2013 une amélioration des taux qui figurent dans cet arrêté modificatif pour l'année 2013, nous publierons un arrêté rectificatif", note la DGOS.

L'arrêté réduit par ailleurs le taux de promotion des attachés d'administration hospitalière (AAH, catégorie A) à 10% (contre 15% depuis 2011).

Enfin, concernant les infirmiers de catégorie B, qui n'ont pas opté pour la catégorie A, "le taux de promotion était fixé à 26% en 2012, l'accord ayant été donné pour une année seulement", explique la DGOS. "Pour 2013, le maintien n'a pas été accordé en interministériel" et le taux est donc réduit à 18%.

Joint par l'APM, Philippe Crépel, secrétaire fédéral de la CGT santé et action sociale, a jugé les ratios "très largement insuffisants" pour les aides-soignants, d'autant plus que les futures grilles des personnels en catégorie C sont, selon lui, "catastrophiques".

Des discussions sont en cours sur les personnels en catégorie C, et de nouvelles grilles temporaires ont été présentées aux syndicats. La CGT santé et action sociale dénonce les conditions de reclassement prévues par le ministère de la fonction publique, présentées fin juin. Elle juge que le résultat est "a minima" et totalement insatisfaisant, alors que le gouvernement s'est engagé à revaloriser dès 2014 la carrière des agents de catégorie C.http://www.apmnews.com/

Publicité

Commentaires (0)