PARAMEDICAL

Aide-soignante : qui, comment, pour quoi faire ?

Parmi les métiers du paramédical, le métier d’aide-soignant est l’un de ceux qui s’exerce avec le plus de proximité auprès des personnes hospitalisées. Maillon essentiel de la chaîne du soin, l'aide-soignant forme avec l'infirmier un binôme performant pour accompagner au mieux le patient. S’appuyant sur des soins relationnels, l’aide-soignant assure l'hygiène et le confort des patients, apportant son soutien aux personnes dépendantes pour toutes les tâches de la vie quotidienne, qu’elles soient hospitalisées dans des services de courte, moyenne ou longue durée ou à domicile via le HAD ou les SSIAD.

equipe aides-soignantesLa définition du métier d’aide-soignant est donnée dans l’annexe IV de l’arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d’organisation de la validation des acquis de l’expérience : « le rôle de l’aide-soignant est de dispenser, dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, “des soins de prévention, de maintien, de relation et d’éducation à la santé pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne”.

Un métier à une très grande majorité féminin, exercé par quelque 38 000 professionnels, en service hospitalier mais également en Ehpad ou en SSIAD... 

L’aide-soignant exerce donc son activité sous la responsabilité de l’infirmier. Intégré à une équipe de soins, l’aide-soignant l’assiste  dans les activités quotidiennes de soins. Il contribue au bien-être des malades, en les accompagnant dans tous les gestes de la vie quotidienne et en aidant au maintien de leur autonomie. En collaboration avec l’infirmier et sous sa responsabilité, l’aide-soignant assure auprès des patients des soins d’hygiène et de confort : toilette, repas, réfection des lits, accueil, installation et transfert des patients… Il transmet ses observations par écrit et par oral pour assurer la continuité des soins. Il participe à la réalisation d’animations à destination des personnes admises dans des centres de soins de suite et de rééducation.

L’aide-soignant ne peut donc exercer seul, de façon autonome, en exercice libéral, ses fonctions.

Être aide-soignant, c’est contribuer à prendre soin de l’autre, à lui rendre un peu de cette autonomie qu’il a perdue, à l’accompagner dans les bons comme dans les mauvais moments…

Le même texte officiel liste et détaille huit activités qui constituent le référentiel d’activités de la profession :

  • Dispenser des soins d’hygiène et de confort à la personne ;
  • Observer la personne et mesurer les principaux paramètres liés à son état de santé ;
  • Aider l’infirmier à la réalisation de soins ;
  • Assurer l’entretien de l’environnement immédiat de la personne et la réfection des lits ;
  • Entretenir des matériels de soin ;
  • Transmettre ses observations par oral et par écrit pour maintenir la continuité des soins ;
  • Accueillir, informer et accompagner les personnes et leur entourage ;
  • Accueillir et accompagner des stagiaires en formation.

Découvrez et téléchargez gratuitement le Guide "Je suis aide-soignant : les clés pour un parcours professionnel réussi "

Découvrez le portrait d'une jeune aide soignante formée par la Croix-Rouge française et diplômée depuis quatre ans.

Creative Commons License

Rédaction Infirmiers.com 

Commentaires (1)

virtu67

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

Le métier d'aide soignante

De très bons débouchés (plus de 1500 offres/jour)
beaucoup plus de CDD que de CDI
Un niveau d'études assez faible CAP/BEP/BAC
Les débutants ne sont pas mis de côté (85% des offres)
Énormément d'embauche en maison de retraite ! 43% des offres
Un salaire moyen net de 1300 €/mois

source : http://www.top-metiers.fr/soins-dhygiene-confort-du-patient