AS

Moi... NK... un numéro sur une fiche de paye...

L’année 2020 débute à peine, beaucoup de mesures gouvernementales sont en cours afin de transformer notre système de santé, afin de répondre à la colère des soignants qui se fait toujours plus grande face à des conditions de travail toujours plus difficiles. Alors que la réingénierie de la formation d’AS est en cours, en ce mois de janvier, une aide-soignante nous a fait parvenir son témoignage sur le manque de visibilité de sa profession et son ressenti face à ce désintérêt des instances dirigeantes.

Moi...NK... un numéro sur une fiche de paye...

Toute la journée, je ne vais me sentir qu’un numéro sur une fiche de paye ! Et pourtant, je suis importante dans la grande chaîne des soins !

En cette nouvelle année, je me pose beaucoup de questions concernant mon travail. C'est un beau métier mais il me ronge et souvent je n'en peux plus ! Je suis aide-soignante, je suis un numéro sur une fiche de paye ! Je me lève le matin, je bois mon café et je sais déjà que la journée va être longue ! Je vais arriver en réa, et j’enfile ma tenue de superwoman et mes baskets qui fouleront les couloirs de l'hôpital des dizaines de fois dans la journée ! Et me voilà, moi un numéro sur une fiche de paye, un numéro dans une case ! Me voilà prêtre à affronter ma journée !

On parle souvent dans les médias des infirmières et on laisse souvent sur le carreau, l'aide-soignante que je suis! Et pourtant, je suis importante dans la grande chaîne des soins ! Toute la journée, je vais suivre mon ou mes infirmières ! Toute la journée, je ne vais me sentir qu’un numéro sur une fiche de paye !

Je devrais supporter l'humeur des médecins, celles de mes collègues et devoir laisser derrière moi un quotidien pas toujours rose ! Mais, ce qui se passe à l'extérieur de l'hôpital reste souvent devant la badgeuse. Je ne suis qu’un numéro sur une fiche de paye !

Quand, j’enfile ma tenue, mes états d’âme, je les laisse à la porte. Personne ne me regardera, personne ne verra cette petite larme au coin de l'œil ! Sourire, c'est devenu machinal, oui je suis soignante, je suis un numéro sur une fiche de paye !

Et, qui se soucie de ce que je peux moi ressentir ! Toute la journée, je vais laver, soigner ces corps que la maladie a touchés avec mes maigres moyens ! Je serais souvent le temps d'un instant leurs yeux ou leurs mains ! Il y aura le quotidien la journée où tout se passe bien ! Et puis, il y aura la journée ou tout ira de travers ! Je suis un numéro sur une fiche de paye !

Il manquera une collègue, le boulot sera dense, on enchainera les sorties, et les entrées difficiles. Les familles arriveront et je devrais sourire, gérer les maux par les mots, ou les mots par les maux ! Il faudra les rassurer et les écouter ! Mais qui m'écoute moi ? Je suis aide-soignante, un numéro sur une fiche de paye !

Je ne suis pas à plaindre, j'ai du travail et j'ai un toit mais le mal est plus profond, celui-là même qui te rappelle que la vie ne tient qu'à un fil. Et, que ce fil est aussi fin qu’un cheveu et peut rompre à tout moment ! Je ne suis qu’un numéro sur une fiche de paye !

Quelquefois, la maladie nous touche nous aussi, oh rien de grave pour cette fois-ci, une bonne grippe. Tu restes à la maison, mais tu as toujours cette impression que tu n'as pas le droit d'être malade, parce que tu es un numéro sur une fiche de paye.

Lorsque tu reviens reprendre ton poste, on te regarde comme si tu avais fait exprès de t'arrêter ! Alors, tu bafouilles deux trois excuses et tu te fais toute petite ! Tu reprends tes journées, et puis certains soirs, où tu as bossé comme jamais, tu es prise de doute. Tu rentres et te demandes ce que tu as accomplis au cours de ta journée, va servir à sauver tel ou tel patient ! Je ne suis qu’un numéro sur une fiche de paye !

Quelquefois, tu rentres et tu penses que tu n'as pas tout fait bien ! Et, quand tu oublies quelque chose parce que ta journée a été rude, tu culpabilises bêtement ! J’ai cette impression de devoir accomplir mes tâches parce que je suis un numéro sur une fiche de paye !

Mais qui verra que ce numéro a aussi un coeur et que c'est pour cela qu'il fait ce métier !

Parce que ceux qui sont dans les lits ne doivent jamais être des numéros.

Je suis un numéro sur une fiche de paye mais je n'ai plus envie d'être ce numéro ! Alors je ris, je souris et cette année je vais vivre ! Je vais vivre mon métier et vivre tout court. Et je vais me battre pour qu’on me voit comme une aide-soignante et non plus comme un numéro sur une fiche de paye !

Aide-soignante

Commentaires (0)