INFOS ET ACTUALITES

En France, 14 à 17 millions de personnes souffrent d'acouphènes !

L'oreille demeure l'organe souvent oublié lors des examens de santé. Pourtant, l'audition des moins de 35 ans serait dégradée et 2 français sur 3 ne l'ont jamais fait contrôler, selon une récente enquête parue à l'occasion de la Journée Nationale de l'Audition ce 8 mars. Les experts scientifiques pointent du doigt une situation inquiétante...

enfant protection auditive

Les jeunes générations sont souvent touchés par les acouphènes mais consultent rarement.

Prêtez l'oreille et faites surveiller votre ouïe ! Le 8 mars, ce n'est pas seulement le Journée des Droits des Femmes, c'est aussi la Journée Nationale de l'Audition. Et pour sa 21e édition, l'association avec le concours de l'association France Acouphènes et la Fondation pour l'Audition a bien décidé de se faire entendre. Selon une enquête rendue publique ce 1er mars 2018, la santé des oreilles des Français n'est pas au beau fixe. Loin de là ! Notamment chez les plus jeunes.

Problèmes auditifs : pas seulement liés à l'âge

Les résultats sont alarmants : 28 % de la population serait concernée par les acouphènes (soit 14 à 17 millions de Français) et entre 2 et 4 millions en souffriraient de manière permanente. Si on regarde plus précisément les jeunes générations, 80 % des moins de 35 ans n'ont jamais fait contrôler leur audition alors que si l'on se fie au dépistage proposé sur la plateforme de test du site de JNA, 33 % devrait la faire vérifier. Apparemment, 56 % des 15-17 ans souffrent d'acouphènes et 49 % des 18-24 ans. Pire encore, 1 jeune sur 5 a remarqué une perte auditive associée ! Ainsi, les traumatismes sonores liés aux loisirs ou à la vie quotidienne seraient la première cause des acouphènes, avant le bruit au travail. Ecouter de la musique de manière récurrente avec un fort volume sonore aurait donc bien un impact sur la santé auditive des jeunes générations.

D'ordre général, la moitié des personnes atteint d'acouphènes ne vont pas consulter, de même pour les hyperacousies. D'ailleurs si les patients consultent, ils ressortent sans solutions proposées, ce qui prouve que les médecins généralistes manquent de formation à ce sujet.  

Ces données confortent celles déjà observées en 2014 qui démontrent que l'audition est un enjeu de santé publique. Il devient urgent de mener une politique volontariste et de mettre en place une vigilance médicale systématisée et une politique active de prévention primaire, a souligné l'association JNA dans son communiqué. Au cours de la 21e édition, les acteurs de la santé proposeront des tests auditifs et des informations en ciblant notamment les plus jeunes qui ont déjà hypothéqué leur avenir auditif.

A partir de 85 décibels, « ça casse les oreilles ! »

ça casse les oreillesUn ouvrage récemment publié évoque les effets néfastes de l'écoute prolongée. Ce guide pédagogique montre comment notre environnement sonore peut avoir des conséquences sur notre santé en s'appuyant sur la relation entre l'homme et la musique. De nombreux témoignages viennent étayer les arguments notamment ceux de spécialistes, d'associations mais aussi de professionnels de la musique, chanteurs et musiciens. Intitulé « ça casse les oreilles », l'ouvrage rappelle que les acouphènes ou l'hyperacousie peuvent affecter l'état de santé général comme augmenter la fatigue, le stress ou l'irritabilité.

Ça casse les oreilles !, Comment préserver sa santé auditive, Marie-Caroline Mabille, Paru le 10 janvier 2018 Guide (broché)

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706