INFOS ET ACTUALITES

Prévention des addictions : tabac

Cet article fait partie du dossier :

Prévention santé

À l’occasion de la journée mondiale sans tabac du 31 mai 2016, découvrez deux films réalisés par la MNH. Le premier traite des méfaits du tabagisme. Le second des bienfaits de l’arrêt du tabac. Vous pourrez aussi, sur cette page, trouver de nombreuses informations concernant le tabagisme, sous forme de vidéos, et enrichir vos connaissances sur ce sujet, ou encore, tester votre degré de dépendance au tabac.

Ma vie de fumeur

J'arrête de fumer : des bienfaits immédiats

TabacPremière cause de mortalité évitable

Durant le XXe siècle, le tabac a causé 100 millions de morts dans le monde et ce chiffre risque de s’élever à 1 milliard pour le XXIe siècle si rien n’est fait.

Responsable de 73 000 décès chaque année en France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable.

Histoire du tabac

Que fume-t-on ?

Non brûlé, le tabac contient déjà plus de 2 500 composés chimiques dont des pesticides et de nombreux additifs.

La fumée inhalée, quant à elle, est composée de plus de 4 000 substances chimiques, dont plus de 40 sont considérées comme cancérigènes.

Citons par exemple l'acétone, un dissolvant, l'acide cyaninhydrique, employé autrefois dans les chambres à gaz, ou encore le monoxyde de carbone identique à celui qui sort des pots d'échappement de nos voitures.

Viennent ensuite le DDT et la nicotine, deux insecticides, l'arsenic, un poison très puissant, les goudrons, premiers responsables des cancers et autres hydrocarbures, solvants, métaux lourds, substances toxiques et irritantes.

La composition du tabac

Pourquoi fume-t-on ?

C'est principalement la nicotine présente dans le tabac qui provoque la dépendance physique.

Le syndrome de manque est déclenché par la baisse brutale du taux de nicotine dans l'organisme du fumeur.

Cette sensation de manque peut paraître désagréable, voire même insupportable.

La dépendance psychologique au tabac est elle aussi liée à la nicotine qui, par son effet psychoactif, provoque une dépendance aussi forte que celle de la cocaïne ou de l'héroïne.

Le fumeur utilise alors la cigarette comme moyen de gérer son stress, surmonter ses émotions, se faire plaisir. Cette dépendance varie considérablement d'un fumeur à l'autre.

Associée à un contexte précis, à des circonstances, à des personnes et à des lieux qui donnent envie de fumer, la cigarette est aussi pour le fumeur synonyme de convivialité et de divertissement.

Il s'agit dans ce cas d'un comportement qui répond à des habitudes, à des associations et qui dépend de la pression sociale et conviviale.

Le trajet de la nicotine

Les femmes et le tabac

La récente progression du tabagisme féminin en France ouvre une perspective d’évolution inquiétante. Attitude encore marginale il y a 30 ans, le tabagisme féminin est devenu banal et fréquent. Il débute tôt dans l’adolescence et a une tendance plus persistante que chez les hommes à l’âge adulte.

Le nombre de fumeuses ayant régulièrement augmenté au cours des dernières décennies, la proportion des décès féminins prématurés causés par le tabagisme est en constante augmentation.

Les risques spécifiques du tabagisme pour la femme :

Souvent, on pense que les femmes sont protégées sur le plan cardiovasculaire. Il est vrai que, avant la ménopause, la femme a beaucoup moins de risques que l’homme de faire un accident cardiovasculaire, en l’occurrence un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Mais cela devient complètement faux si la femme fume. En pratique, une femme qui fume se met à peu près dans la situation cardiovasculaire d’un homme. Elle perd donc ce bénéfice qu’elle a d’être une femme et qui fait que les femmes font des accidents cardiovasculaires à peu près 10 ans après les hommes, lorsqu’elles ne fument pas. Et lorsque l’on voit des accidents chez les femmes avant la ménopause (des accidents cardiovasculaires, des infarctus du myocarde), pratiquement toutes ces femmes sont fumeuses. (...) En dehors du diabète (mais dont la fréquence est beaucoup moindre que le tabagisme), c’est le facteur de risque essentiel de la femme avant la ménopause. (...).

Le deuxième point concernant les femmes et le tabac, c’est le problème de l’association tabac avec pilule. Prendre la pilule, actuellement, avec les pilules qui sont proposées, comporte un risque vasculaire très faible qui est tout à fait acceptable et qui ne peut pas être mis en avant comme un véritable risque. Par contre, prendre la pilule et fumer comporte un risque d’accidents - infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral - qui est important, d’autant plus important que les femmes prennent de l’âge, et particulièrement très important après 35 ans, mais pouvant survenir chez les femmes jeunes, voire très jeunes. (…)

Professeur Daniel Thomas, Cardiologue, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris Membre de la Fédération Française de Cardiologie

Les avantages de l’arrêt pour la femme :

  • Arrêter de fumer avant l’âge de 50 ans réduit de moitié le risque de décéder dans les 15 années qui suivent.
  • Les risques de cancer de col de l’utérus, d’accidents cardio-vasculaires et d’infections respiratoires diminuent.
  • En arrêtant de fumer avant sa grossesse, une femme donnera naissance à un bébé de même poids que celui d’une non fumeuse.

Et vous, où en êtes-vous avec le tabac ?

D'autres vidéos sur les méfaits du tabagisme

Le trajet du monoxyde de carbone

Le trajet des irritants

Le trajet des goudrons

Le trajet dans la salive

Ressources documentaires

Tabac
brochure

Téléchargez la brochure
Commandez la brochure

brochure

Téléchargez l'affiche
Commandez l'affiche

guide tabac

Téléchargez la brochure
Commandez la brochure

brochure

Téléchargez la brochure
Commandez la brochure

affiche

Téléchargez l'affiche
Commandez l'affiche

affiche

Téléchargez l'affiche
Commandez l'affiche

affiche

Téléchargez l'affiche
Commandez l'affiche

affiche

Téléchargez l'affiche
Commandez l'affiche

Retour au sommaire du dossier Prévention santé