PROTOCOLES

Fiche technique - Lavage de vessie

DÉFINITION


INDICATIONS

Nettoyage mécanique de vessie lorsque celle ci contient des dépôts lithiasiques, des débris épithéliaux, des caillots de sang.

Le lavage de vessie représente un acte agressif et , en dépit des précautions prises, peut toujours provoquer une infection ou la diffuser. Une économie de geste entraîne une économie de risque.

Le lavage de vessie n'a pas un pouvoir hémostatique, en cas d'hématurie son seul pouvoir est d'éliminer le sang de la vessie.

Le lavage de vessie peut être tenté pour déboucher une sonde vésicale mise à demeure, mais un essai infructueux entraîne un changement immédiat de la sonde en cause.

CONTRE INDICATION



PRÉPARATION DU MALADE



MATÉRIEL A PRÉVOIR

  • Protéger le lit : Absorbex
  • Recueillir le liquide : Haricot stérile
  • Sparadrap pour maintenir la sonde sur le bord du haricot
  • Pince pour clamper brièvement la sonde
  • Seringue de 50 ml
  • Cupule stérile ou verre à pied
  • Compresses stériles et antiseptiques pour nettoyer l'embout extérieur de la sonde, celui ci doit être soigneusement essuyé pour qu'il n'y ait pas de risque d'envoyer, au cours du lavage, du produit dans la vessie.
  • Champ stérile pour isoler la zone de soins
  • Liquide de lavage, le plus utilisé étant du sérum physiologique (500 ml)

RÉALISATION DE L'ACTE (si aide, se faire préparer le matériel)


  • Se laver les mains
  • Peler les sets (seringues, haricot ...)
  • ouvrir le flacon de sérum physiologique et remplir la cupule stérile
  • Mettre l'antiseptique sur les compresses stériles
  • Mettre sparadrap sur le haricot stérile
  • Déposer les champs entre les jambes du patient
  • Nettoyer l'embout de sonde et désadapter la sonde et le collecteur
  • Mettre la sonde sur le sparadrap
  • Protéger le bout du collecteur ou préparer un nouveau collecteur
  • Mettre les gants stériles
  • Remplir la seringue de sérum physiologique
  • Prendre la sonde avec les compresses antiseptique
  • Adapter la seringue de sérum physiologique
  • Injecter doucement 30 à 40 ml
  • Déconnecter la seringue de la sonde, laisser s'écouler le liquide autant de fois qu'il est nécessaire (si caillot : injecter et aspirer)
  • Reconnecter la sonde avec le collecteur à urine
  • Enlever haricot et champ
  • Réinstaller la patiente
  • Nettoyer et ranger le matériel
  • Faire les transmissions

INCIDENT POSSIBLE


  • La sonde est déplacé et n'est plus dans la vessie, la repousser avec précaution.
  • La sonde est bouchée, injecter avec précaution et changer la sonde si pas d'effet.


Publicité

Commentaires (0)