VIDEO

Hystérectomie : "Si je ne peux pas en parler aux blouses blanches, alors à qui ?"

Isabelle Lévy a dû subir une hystérectomie, c’est-à-dire l’ablation de l’utérus. Elle raconte cette épreuve et le tabou qui entoure cette opération dans un livre, "Sang et Encre", paru aux éditions Fauves. Découvrez son témoignage, en vidéo. 

Pourquoi j’ai écrit « Sang et Encre » ? Parce qu’il faut savoir que si la césarienne est la première intervention chirurgicale subie par les femmes, la seconde, c’est l’hystérectomie. 70 000* femmes en France par an sont opérées de l’ablation de l’utérus. C’est absolument incroyable, on n’en entend pas parler.  Isabelle Lévy, conférencière, consultante et auteur de l’ouvrage Sang et Encre, paru aux éditions Fauves, fait justement partie de ces femmes qui ont vécu l’épreuve de l’hystérectomie. Opérée en 2008 au terme de 18 mois d’un parcours du combattant qui l’a menée de gynécologues en gynécologues.

70 000 femmes en France par an sont opérées de l’ablation de l’utérus. C’est absolument incroyable, on n’en entend pas parler - Isabelle Lévy. 

Livre "Sang et encre"Pour surmonter la détresse psychologique dans laquelle elle se trouve, Isabelle Lévy se plonge corps et âme dans le travail. J’ai énormément travaillé pendant ces années et je me suis aperçue que j’avais aussi besoin de transmettre. J’ai eu besoin d’écrire, j’ai eu besoin de faire des recherches sur ma famille… J’ai écrit un bouquin de 300 pages sur l’histoire de ma famille, sur plusieurs générations. Car l’une des conséquences de son opération, difficile à accepter, a été celle de devoir renoncer à toute grossesse, elle qui rêvait d’avoir des triplés, confie-t-elle en souriant. Ma prise en charge a été longue et difficile en raison de la désorganisation de notre système de soins : absence d’écoute des personnels médicaux soit par manque de disponibilité, soit par manque d’intérêt, rendez-vous à plusieurs mois, (…) absence de suivi psychologique..., souligne-t-elle. Ce livre lui a permis d’exprimer ce qu’elle avait tu jusque-là. Elle aimerait aussi que son ouvrage serve à d’autres : qu’il améliore le sort des femmes qui ont dû ou qui devront traverser la même épreuve.

Note

Sang et Encre, Isabelle Lévy, Fauves Editions.

*Selon l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes) : moins de 65 000 hystérectomies ont été réalisées en 2016, contre près de 70 000 par an en 2010.

Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Publicité

Commentaires (0)