GRANDS DOSSIERS

La Croix-Rouge Française : Sept principes fondamentaux

Cet article fait partie du dossier :

Secourisme

    Précédent Suivant

Humanité et impartialité expriment les objectifs du mouvement.

Humanité

aeroportPrévenir et alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Protéger la vie et la santé, faire respecter la personne humaine. Favoriser la compréhension mutuelle, l'amitié, la coopération et la paix entre les peuples.

Impartialité

Aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale ou d'appartenance politique.

Neutralité et indépendance permettent d'atteindre ceux qui ont besoin d'aide.

Neutralité

La Croix-Rouge s'abstient de prendre part aux hostilités, aux controverses d'ordre public, religieux, social ou philosophique.

Indépendance

La Croix-Rouge doit être maîtresse de ses décisions, de ses actes et de ses paroles. Cette indépendance est le gage de sa neutralité. Bien qu'elle soit indépendante, elle est auxiliaire des pouvoirs publics dans leurs activités humanitaires et soumise aux lois qui régissent les pays respectifs. C'est un des traits qui donnent à la Croix-Rouge son originalité et la distingue des autres associations caritatives.

Volontariat, unité et universalité permettent à la Croix-Rouge d'agir efficacement dans le monde entier.

Volontariat

Le mot volontaire signifie qu'elle travaille de sa propre volonté sans contraintes extérieures. Il y a adhésion librement consentie. A cette notion de volontariat s'ajoute la notion de désintéressement et d'esprit de service.

Unité

recueil informationIl ne peut y avoir qu'une seule société de la Croix-Rouge dans le même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action humanitaire au territoire entier. L'unité de direction nationale s'impose.

Universalité

La Croix-Rouge est une institution universelle au sein de laquelle toutes les sociétés ont des droits égaux et le devoir de s'entraider.

Retour au sommaire du dossier Secourisme

Publicité

Commentaires (0)