GRANDS DOSSIERS

La Croix-Rouge Française

Cet article fait partie du dossier :

Secourisme

    Précédent Suivant

La Croix-Rouge Française est une association loi 1901, nationale, privée, indépendante, reconnue d'utilité publique (en 1945), membre de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge. Elle ne dépend pas du gouvernement mais est auxiliaire des pouvoirs publics qui peuvent la mobiliser suivant les besoins. 100 000 bénévoles, 30 000 secouristes et 13 900 salariés (Hospitaliers, Enseignants et Administratifs) grâce à des moyens logistiques adaptés agissent chaque jour sur le terrain de l'humanitaire.

Pour être membre de la C.R.F., il faut souscrire aux principes de la Croix-Rouge et payer une cotisation.

Comme toute association, la C.R.F. est administrée par un Conseil d'Administration responsable devant l'Assemblée Générale. Le Conseil d'Administration élit son Président pour 3 ans. Les membres du Conseil d'Administration et le Président sont bénévoles.

Conseil départemental et Comité locaux

Croix rouge françaiseLes Conseils départementaux sont l'émanation des comités locaux des départements. Le Conseil départemental est composé de 15 à 21 membres élus pour 6 ans : 50 % au moins sont des représentants des Comités locaux.

Le Conseil départemental élit un Président (bénévole) pour 3 ans, puis constitue un bureau. Le Président du Conseil départemental nomme, après accord du Président de la C.R.F. le personnel nécessaire au bon fonctionnement des différents services. Au minimum tous les 2 ans il réunit une assemblée générale d'information.

Le Conseil départemental est dépositaire dans le département de l'autorité du Président et du Conseil d'Administration de la C.R.F. et veille à l'exécution de leurs décisions. Il coordonne et anime l'action des Comités.

Le Comité local est constitué de 17 membres maximums, élus pour 6 ans par les adhérents à jour de leur cotisation.

Le Comité élit un Président bénévole pour 3 ans. Ce Président se constitue un bureau. Chaque comité adapte ses activités suivant ses besoins locaux : secourisme, enseignement, action médico-sociale, social, etc. La source principale de revenus d'un comité est la quête (faite sur la voie publique par les membres et secouristes du comité).

Les correspondants locaux sont des bénévoles répartis sur tout le territoire français. Leur rôle est d'assurer la liaison entre une commune isolée et le siège du comité. Ils dépendent d'un comité local pour lequel ils collectent les adhésions, organisent la diffusion des informations, les quêtes, etc.

Les activités

Ces activités répondent à deux préoccupations :

  • Aider et secourir.
  • Former, préparer, informer

Pour un vaste programme, la C.R.F. dispose de plus de 13.000 salariés, plus de 100.000 bénévoles qui offrent des millions d'heures de travail pour répondre à toutes les détresses.

Activités médico-sociales

Auxiliaire des pouvoirs publics, la C.R.F. agit en collaboration avec les ouvres et les services sociaux privés ou publics.

La C.R.F. gère des hôpitaux (plus de 600 lits), des dispensaires, des centres de soins dans les grands ensembles, des centres sanitaires spécialisés pour enfants hémophiles, trisomiques, myopathes, des centres de rééducation pour personnes infirmes moteurs cérébraux, des internats, des externats médico-pédagogiques...

Elle participe à la campagne anti-sida et a constitué l'une des premières banques de données sur minitel.

Activités sociales

La C.R.F. s'efforce d'offrir une aide à toutes les personnes en difficulté, qu'elle peut atteindre par ses bénévoles et son personnel salarié. 378 établissements sanitaires et sociaux ont permis de recevoir plus de 10.700 personnes.

Par la création ou la gestion de nombreux établissements à caractère social s'occupant d'enfants, de personnes âgées ou de personnes handicapées. Création de crèches, haltes garderies, foyers logements, maisons de retraite, centre d'aides ménagères.

Pas de développement de tous les types d'aide et de secours auprès des personnes âgées, des personnes handicapées ou des personnes nécessiteuses.

Création des centres de post-cure pour drogués.

Lutte contre la pauvreté, la précarité, apport aux plus démunis d'une aide alimentaire et vestimentaire.

Par l'action auprès des émigrés et des réfugiés : accueil sur les aérodromes et dans les ports, centre d'hébergement provisoire, placement dans les familles, réinsertion sociale.

Activités de formation

  • Formation professionnelle : La Croix-Rouge dispose d'écoles pour former les personnels de santé aux diplômes d'état. Les 106 écoles ou centres de formation dans le secteur sanitaire et social ont formé plus de 8.900 étudiants par an.
  • Formation initiale : Aides-soignantes, infirmières, infirmières de salle d'opération, écoles de cadres infirmiers, auxiliaires de puériculture, puéricultrices, assistantes sociales, kinésithérapeutes, écoles de cadres kinésithérapeutes, infirmières de l'air, secrétaires médicales, ambulancières.
  • Formation continue : La C.R.F. s'occupe de la formation continue des personnels de santé et d'entreprises. Un centre national de formation continue et de nombreux centres départementaux recyclent de façon permanente les salariés de la Croix-Rouge. L'Etat et les partenaires sociaux font confiance à la C.R.F. qui recycle certains membres de leur personnel sanitaire.
  • Formation du grand public, des volontaires et des équipiers :
    • Quelques gestes pour une vie, pour les scolaires et les associations.
    • Secourisme niveau grand public : Attestation de Formation aux Premiers Secours.
    • Certificat de Formation aux Activités de Premiers Secours en Equipe.
    • Toutes les spécialisations pour les équipiers : routier, aquatique, montagne, télécoms, Sauvetage en Situation d'Exception, Secours en Situation et Terrain Difficile.
    • Education pour la santé.
    • Formation de formateurs : moniteurs, instructeurs.
    • Formation de cadres.

150.000 personnes ont été formées aux Premiers secours par près de 3.500 médecins 5.000 moniteurs et 1.000 instructeurs, et plus de 10.000 stagiaires en Formation Continue dans les 90 centres départementaux français de formation.

Activités de secours d'urgence

La C.R.F. participe avec les secours publics à l'organisation des secours en cas de catastrophe.

  • Plans rouges
  • Plans blancs
  • Plans de secours départementaux ou nationaux

Elle participe au plan ORSEC - Vaison la Romaine - La Corse - Inondations de l'Est, l'Ouest et le Sud de la France - Participation à de grandes manifestations sportives : Le Marathon de Paris, Les 24 h du Mans - Animation et gestion de postes de secours sur les axes routiers - Attentats (vague d'attentats en 1986, RER Saint Michel..) - Incendie du Crédit Lyonnais.

Les équipiers secouristes C.R.F. ont leur place dans ces plans. Ils participent en équipes constituées et encadrées par des cadres C.R.F.

Les postes de secours (50.000 par an) mobilisent un nombre de secouristes proportionnel au rassemblement et aux risques sous la responsabilité d'un chef d'intervention. Ils assurent les soins de leur compétence et alertent les secours publics si nécessaire. Ces postes de secours sont organisés soit à la demande des services publics, soit à la demande des organisateurs de manifestations privées (courses automobiles, compétitions sportives, concerts, meetings...)

A Paris, un réseau de secours fonctionne les jours fériés et toutes les fins de semaines. Des véhicules (Antenne Spécialisée Mobile) et leurs équipages interviennent pour porter secours. Une régulation dirige ces véhicules, elle est en relation avec le SAMU et la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris. Depuis un an, des centres de secours pompiers accueillent, les jours fériés et les fins de semaines, des équipages Croix-Rouge. A cela, s'ajoutent tous les postes de secours et assistance aux grandes manifestations culturelles, sociales, sportives.

Activités internationales

  • Aide lors de conflit au sein du C.I.C.R. ou de la Fédération.
  • Aide dans les grandes catastrophes et secours d'urgence.
  • Aide au développement.
  • Accueil des réfugiés.

Retour au sommaire du dossier Secourisme

Publicité

Commentaires (0)