CADRE

Quel avenir pour les structures de formation infirmière ?

Isabelle Bayle, cadre formateur à l’Institut de formation en soins infirmiers de Saverne, a assisté, dans le cadre des Journées nationales 2012 du CEFIEC (Comité d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres) à une conférence sur l'avenir des structures de formation et leur possible (probable) redéfinition. Elle nous en restitue la matière et nous interroge.

Journées nationales 2012 du CEFIEC Joëlle Kozlowsky présidente du CEFIEC (Comité d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres) a pris son bâton de pèlerin et fait le tour de France des régions pour aller à la rencontre des adhérents. Après avoir rappelé l’évolution du paysage de la formation infirmière, une question surgit :quel avenir pour les structures de formation ? Où en sommes-nous aujourd’hui ?

Joëlle Kozlowsky rappelle les écrits du rapport de Chantal de Singly (2009), relate ses échanges avec, par exemple, Monsieur Lemoine à la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins), Monsieur Vaillant à l’université et nous propose les trois orientations qui se dessinent dans le paysage de la formation :

  • la création de Haute École en santé
  • l’intégration à l’université
  • la création d’instituts régionaux.

Trois propositionsDans un premier temps tout le monde semble d’accord pour dire qu’il est important de défendre un référentiel national pour garder une garantie et une cohérence dans la qualité de l’appareil de formation.Explorons les trois propositions :Haute École en Santé :c’est une structure autonome avec des multi-financements ; la formation est centrée sur le cœur de métier soignant en lien avec les terrains professionnels ; les formateurs ont suivi une formation universitaire (master,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

24 commentaires

#3

université

pourquoi vouloir "universiter" les études infirmières alors que la formation actuelle permet un apprentissage direct et que les universités sont peu professionalisantes

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#2

il y a formation et formation !

d'un coté, les formations pour actualiser ses connaissances, apprendre de nouvelles choses, élargir son horizon pro ...bref toutes ces formations pour lesquelles les établissements ont du mal à sortir les sous ou du mal à nous lâcher des services,

et d'una utre côté,on nous parle de formation à la recherche inf., formation à la réalisation d'actes médicaux...

Vref les préoccupation des têtes ''pensantes'' ne sont vraiment pas les mêmes que celles des IDE de terrain !

LudoDuDoubs

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Solution IUFM

Bonjour,
On peut aussi prendre le meilleur des deux et former un IUFSI. Un Institut Universitaire de Formation. Formule utilisée pour la formation de nos maîtres. Certes en IUFM ils sont dans le flou depuis qq années, n'arrivant pas à déterminer la part de stages dans leur cursus. Mais cette formule existe.