CADRE

Directeur d’Ehpad, un métier « très porteur de sens »...

Le directeur d’Ehpad est le responsable légal de ces lieux de vie qui accueillent des personnes âgées aujourd’hui de plus en plus dépendantes. S’il existe un socle commun de missions, l’exercice de la fonction peut sensiblement varier selon la taille de la structure et son rattachement ou non à une association, collectivité publique ou groupe privé. Retour sur ce métier où la dimension stratégique et managériale tend à se renforcer au détriment des missions de coordination et opérationnelles, mais où parallèlement la relation humaine demeure prépondérante.

directeur d'ehapd un métier très porteur de sens

Directeur d'Ehpad : une fonction où l’humain et le sens donné à ses actions prévalent

Le métier de directeur d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) n’a plus grand chose à voir avec ce qu’il était encore au début des années 2000 : « En l’espace de deux décennies à peine, il a subi une métamorphose totale, passant du statut de « gérant d’hôtel ou de pension de famille » à directeur d’Ehpad avec un niveau d’étude supérieur exigé – de niveau 1 ou 2 suivant la taille de l’établissement – par les autorités de tarification et de contrôle », explique Richard Capmartin, directeur associé de Rc Human Recruitment cabinet de conseil et de recrutement des professionnels de santé. En effet, les impacts de plusieurs lois majeures, l’exigence accrue d’information à l’égard des personnes accueillies et de leurs familles, l’exigence aussi d’une meilleure conciliation entre projet d’établissement et projets de vie des résidents en tenant compte d’une démarche d’individualisation croissante, mais aussi le mouvement de regroupement entre établissements - qui devrait se traduire par une hausse du nombre d’adjoints permettant la constitution d’équipes de direction – ou bien encore le contexte législatif et réglementaire évolutif et de plus en plus complexe… sont autant d’éléments qui ont fortement fait évoluer les attributions dévolues au métier.

Valérie HEDEF  Article réalisé en partenariat avec RC Human Recruitment, Richard Capmartin, directeur associé

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Creol

Avatar de l'utilisateur

26 commentaires

#1

très porteur de sens en effet

Personnel en burn out, arrêt de maladie à répétition, explosion du budget intérimaire ...
LA seule fois où j'ai vu un ehpad avec un effectif fixe pendant 6 mois d'affilés, les AS sont partis sans demandé leur solde tout compte tellement le patron s'est comporté comme un tortionnaire.