CADRE

Etre secure pour apprendre et faire apprendre le soin

Dans un contexte de réactivité, d’optimisation et de recherche de sens soignant, les étudiants en soins infirmiers se forment dans des conditions particulières. Malgré la bonne volonté des formateurs cliniciens, ils sont aussi soumis à certaines tensions et l’insécurité générée vient parfois parasiter les apprentissages. Cette analyse suivie de quelques questionnements indispensables vise à faire avancer la discipline des soins infirmiers.

Le constat

Apprendre et faire apprendre le soin en sécuritéDepuis quelques semaines, et à quelques jours ou presque du premier jury de Diplôme d’Etat Infirmier nouvelle formule (réforme des études 2009), des étudiants qui souhaitent interrompre leur formation pour « raison personnelle » défilent dans mon bureau. Lors de leurs entretiens, ils mettent en avant leur manque de confiance en eux-mêmes, la peur de participer à une erreur médicale et leurs lacunes en termes de savoirs.

A l’image du cheval de jumping qui se cabre devant l’obstacle, on peut imaginer que bien cadrés et dirigés, ils peuvent encore faire face à l’échéance… Pourtant, les propos de réassurance ou les dispositifs d’aide proposés ne suffisent pas à infléchir leur décision. Ces étudiants finissent par exprimer un malaise qui semble plus important que la simple peur du changement de statut et la prise de responsabilité attenante. Ce que j’entends en atteste : « je suis mal », « je suis nul », « je n’y arriverai pas », « j’angoisse », « je suis mal formé », « de toute façon je suis sous antidépresseurs…», « je stresse trop… »...

Voici donc les étudiants de semestre 6 en « break », alors qu’ils sont déjà moins nombreux que les années antérieures à pouvoir « boucler » leur cursus en temps et en heure.Ne pas faire l’économie du questionnementSelon l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail de Bilbao, « un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

librio62

Avatar de l'utilisateur

38 commentaires

#3

Et vous proposez....

quoi: De les mettre directement au "rebut" ?
Je vous rappelle que pour beaucoup, nous étions encore au Lycée lorsque cette Réforme nous est aussi tombée dessus.
""La promotion 2009-2012 sort à la mi-juillet : au secours !! ""
Faites appel aux infirmières espagnoles, ça ira surement mieux!

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

497 commentaires

#2

En résumé...

En résumé, il semble qu'il y ait un problème avec cette formation, mais ce n'est pas un scoop : les professionnels de terrain (dits aussi "de proximité") ont maintes fois évoqué les difficultés rencontrées.
La promotion 2009-2012 sort à la mi-juillet : au secours !!

librio62

Avatar de l'utilisateur

38 commentaires

#1

Quel beau sujet de TFE

Oui, quel beau sujet de TFE
J'y avais pensé mais je ne savais pas trop comment formuler ma question de départ.
En plus je me demandais comment ça allait être vu par le Jury et mon établissement /
Dommage car pour l'enquête de terrain c'était cool / 3 promos à faire circuler un questionnaire et hop, dans le sac - Pour les professionnels ça aurait un peu chaud mais bon...