CADRE

Focus sur l’usage du e-learning en Ifsi...

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Parmi les nouvelles modalités d’apprentissage, le e-learning ne cesse de se déployer ces dernières années dans la formation initiale infirmière. Regards croisés sur ce mode de formation à distance qui ne manque pas d’atouts pour les étudiants d’aujourd’hui, ces digital natives ("natifs numériques") qui ont grandi dans un environnement numérique. Les formateurs et les instituts de formation ne sont pas en reste, y trouvant notamment des plus-values pédagogiques et organisationnelles.

E-learning

Comment les Ifsi incluent-ils désormais le e-learning dans leurs programmes de formation ?

Etudiante en soins infirmiers (ESI) de 1re année, Marianne, paisiblement installée chez elle, profite d'un moment propice pour s’auto-évaluer - via son ordinateur et une simple connexion internet - sur le module "hémovigilance" d’une plateforme d'e-learning. Une démarche qui vient en appui des cours qu’elle a déjà suivis en présentiel au sein de son institut de formation en soins infirmiers (Ifsi). Elle utilise aussi la plateforme dans le cadre de ses travaux personnels guidés (TPG), par exemple pour préparer une nouvelle séquence prochainement enseignée dans son Ifsi.

Comme bon nombre d'ESI, Marianne pratique le e-learning dans le cadre de sa formation initiale. Mais au fait, en quoi consiste précisément cet "apprentissage en ligne" ? Comment les Ifsi l'incluent-ils désormais dans leurs programmes de formation ? Et quels en sont les bénéfices pour les étudiants-apprenants d’aujourd’hui issus de la première génération numérique et qui, de fait, se caractérisent entre autres par un rapport au temps et à l’espace différent, par un fort sentiment de liberté individuelle et surtout également par une très bonne maîtrise des outils numériques (notamment ceux interactifs et collaboratifs du Web 2.0) ?

Comment les Ifsi incluent-ils désormais le e-learning dans leurs programmes de formation ?

E-learning, vous avez dit ?

La formation "en ligne" dite e-learning est définie comme étant « l’utilisation des nouvelles technologies multimédias et de l’internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès des ressources et des services, d’autre part les échanges et la collaboration aÌ€ distance »1. Il s’agit donc d’un mode d’enseignement à distance qui met les nouvelles technologies au service de la formation des apprenants.

Le e-learning fait partie des Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (Tice) et permet de réaliser des activités non présentielles. Il s’agit le plus souvent d’ordinateurs ou d’appareils mobiles (smartphones, tablettes, PDA - personal digital assistant -…) connectés à Internet2. Celui-ci est surtout adapté pour développer des compétences cognitives et, avec des méthodes spécifiques, des compétences interpersonnelles. Le programme/cours de e-learning peut s’effectuer en auto-apprentissage ou facilité/dirigé par un formateur.

Le e-learning peut être structuré selon un parcours enchaînant différentes sessions ou être personnalisé en fonction du profil du participant.

Notons aussi que dans un programme de e-learning les composantes le plus souvent retrouvées sont :

  • le contenu d’apprentissage, soit les ressources d’apprentissage simples (documents, présentations, fichiers vidéo ou audio…), les e-leçons en ligne interactives, les simulations, les outils de travail (mémos, glossaires, système d’aide à la décision) ;
  • le e-tutorat, e-coaching, e-mentorat (soutien et commentaires personnalisés) ;
  • l’apprentissage collaboratif (discussion en ligne, collaboration entre apprenants) ;
  • la classe virtuelle (tableau blanc partagé en direct…)2.

Le e-learning peut être structuré selon un parcours enchaînant différentes sessions ou être personnalisé en fonction du profil du participant

Quel usage dans les Ifsi ?

Si en France le e-learning s’est très vite développé dans les années 2000 dans de nombreux secteurs d’activité, dont celui de la formation, il a fallu attendre la toute fin de la décennie, avec la parution du nouveau programme de formation en juillet 2009, pour qu’il soit petit à petit introduit dans la formation initiale infirmière. L'obligation d'enseignements dispensés par des universitaires a contraint de revoir les projets pédagogiques alors en place en intégrant la mise en place progressive du e-learning et l'adhésion à une plateforme d'enseignement à distance. Cela a modifié les approches pédagogiques des formateurs mais aussi les méthodes d’intégration des connaissances des étudiants. Ce système a permis de revisiter la place de l’étudiant dans son parcours de professionnalisation et d’interroger le processus d’élaboration, de sa production aÌ€ son appropriation, des connaissances et compétences, explique Nicole Dauvergne-Perron, directeur des soins et directrice de l’Ifsi-Ifas d’Aubenas3.

Il a fallu attendre la toute fin de la décennie, avec la parution du nouveau programme de formation en juillet 2009 pour que le e-learning soit petit à petit introduit dans la formation initiale infirmière

A l’Institut de formations paramédicales (IFPM) d’Orléans, l’usage du e-learning a démarré en 2009 par l’anglais, témoigne Sylvie Quatrehomme, directrice des soins. Puis, nous avons opté pour le pack étudiant proposé par MEDI Formation (cf encadré "Un dispositif d'aide à la formation spécifique pour les Ifsi) qui inclut entre autres les modules sur les calculs de doses pour lesquels les étudiants présentaient de réelles difficultés. L’outil e-learning s’avérait alors plus adapté, les ESI pouvant lisser leur travail même pendant les stages. Mais attention : le e-learning ne remplace pas les cours ; il vient en appui pour renforcer les enseignements, poursuit cette dernière.

Les avantages du e-learning sont nombreux tant pour l’apprenant que pour l’établissement. C’est une stratégie gagnant-gagnant pour tout le monde, avec une forte interactivité avec les étudiants. Pour autant, à ce jour nous manquons encore de recul et nous n’avons pas les résultats des premières évaluations pour affirmer si ce pack étudiant (calculs de doses) et son intégration dans les cours dispensés classiquement est une véritable valeur-ajoutée pour les ESI. Nous ferons un bilan en juin prochain via une étude plus fine, analyse Sylvie Quatrehomme, indiquant de surcroît que les étudiants de l’IFPM ont aussi accès pour la deuxième année à la plateforme learneos4 qui mutualise pour l’ensemble des Ifsi l’accès à certains cours.

Autre témoignage avec Marilyne Tison, cadre de santé formateur à l’Institut de formation aux métiers de la santé (IFMS) de Valenciennes, qui utilise également pour la 2e année ce pack étudiant pour les apprentissages de base, en parallèle de l’unité d’enseignement, afin de diversifier les supports de formation et coller aux souhaits des nouvelles générations férues de nouvelles technologies. Celle-ci explique avoir tâtonné pour optimiser l’utilisation des contenus de modules avant de choisir tous ceux qui s’adressent spécifiquement aux ESI. On propose tous les modules de la même façon et on leur laisse le choix de s’y connecter ou non. Force est de constater une grosse connexion des 1re année qui s’étiole ensuite en partie pour les 2e et 3e années hormis ceux sur la transfusion sanguine et la recherche bibliographique. Les ESI s’en servent alors davantage en termes de réinvestissement de données de référence.

En termes de résultats, une première enquête réalisée auprès des ESI en janvier/février 2013 montre que 85 % d’entre eux ont été satisfaits, avec des mails traités en temps et en heure, commente-t-elle. Un bémol toutefois avec quelques problèmes de connexion, de débit. Au final, le temps moyen de passage est de 11h avec un écart de 0 à 50 h. Toujours est-il que 80 % des étudiants ont jugé la plateforme Mediformation utile, l’utilisant soit pour progresser si l’UE n’est pas terminée soit pour faire des tests si celle-ci est finie. Là encore, les bénéfices de l’utilisation de la plateforme n’ont pas encore été objectivés conclut Marilyne Tison.

80 % des étudiants ont jugé la plateforme MEDI Formation utile, l’utilisant soit pour progresser si l’UE n’est pas terminée soit pour faire des tests si celle-ci est finie

Dernier retour d’expérience avec l’IFPP de Dreux qui a mis en œuvre le e-learning concomitamment au nouveau référentiel de formation, à la mise en évidence là aussi des difficultés rencontrées par les ESI pour les calculs de doses, et en perspective plus largement des évolutions sociétales et de l’essor des nouvelles technologies. Au départ, son choix s’est également porté sur le pack étudiant de MEDI Formation, un dispositif bien fait pédagogiquement qui a néanmoins nécessité de construire un dispositif pédagogique présentiel et en ligne, ce qui est fait depuis 2013, souligne Brigitte Marie, directrice adjointe de l’institut. En plus du pack, des tests progressifs obligatoires sur les calculs de doses pour les étudiants de 1re, 2e et 3e année ont aussi été mis en place. Quant à l’évaluation du dispositif, un bilan est effectué chaque année avec Mediformation en vue d’apporter, si besoin, des mesures correctives, renchérit Brigitte Marie. C’est ainsi par exemple qu’ont été mis en place un test de fin de formation sur les calculs de doses et un test de révision sur le contrôle ultime au lit du malade pour les étudiants de 3e année. Soulignons aussi que l’IFPP de Dreux propose par ailleurs à ses étudiants deux autres plateformes qui leur permettent de retrouver à distance l'ensemble des supports des cours délivrés en présentiel - learneos (pour les ESI) et Moodle (pour les élèves aides-soignants), ainsi qu’un accès au Projet Voltaire, service en ligne d’entraînement à l’orthographe, un plus pour les aider à améliorer leur écriture.

En plus du pack, des tests progressifs obligatoires sur les calculs de doses pour les étudiants de 1re, 2e et 3e année ont aussi été mis en place

Ces retours d’expérience montrent combien le e-learning fait écho en partie aux principes et modalités pédagogiques du référentiel de formation infirmière de 2009, dont l’objectif est de réaliser une formation au plus près des besoins des ESI, visant notamment l’individualisation des apprentissages par l’utilisation de méthodes interactives,  l’autonomisation, la responsabilité et la réflexivité. Nul doute donc que ces dispositifs d’e-learning, outils complémentaires à l’enseignement traditionnel, vont encore se développer, non seulement dans les Ifsi, mais aussi dans les établissements de santé et médico-sociaux ou auprès des infirmiers libéraux dans le cadre du développement professionnel continu (DPC).

Creative Commons License

Journaliste

Notes

  1. Définition élaborée par la Commission européenne, 2001.
  2. HAS. DPC e-learning. Fiche technique méthode. Document de travail, janvier 2013.
  3. Dauvergne-Perron N. "E-learner pour se former, un levier d’accessibilité aux sessions de formation continue". Mémoire de l’EHESP - 2011.

Un dispositif d’aide à la formation spécifique pour les Ifsi

Spécialiste des formations par e-learning pour les infirmiers et ESI, MEDI Formation https://www.mediformation.com/ propose un outil innovant d’aide à la formation spécifiquement dédié aux Ifsi. Conçu pour renforcer l’enseignement des différentes UE de façon innovante et interactive, ce dispositif garantit :

  • un accès en illimité à 10 modules de formation1 pour les étudiants et les formateurs pendant 12 mois ;
  • une mise à disposition des modules suivant un planning personnalisé défini avec l'équipe pédagogique ;
  • un suivi de la progression avec l’envoi chaque mois aux enseignants d'un rapport collectif des résultats des étudiants ;
  • un suivi administratif et technique (hébergement et mise à jour des contenus, contrôle des accès, support technique).

A l’aide d’un ordinateur et d’une simple connexion internet, les étudiants disposent ainsi d’un accès illimité à toutes les ressources pédagogiques (cours, tests, ressources multimédia), d’un format d'apprentissage court pour un maximum de concentration, de cours interactifs favorisant l'apprentissage, et d’un dispositif d'autoformation performant.

Note

  1. Calculs de dose et débits, psychologie, transfusion sanguine, lavage des mains, biologie fondamentale, méthode de travail-bibliographie

• Pour en savoir plus : https://www.mediformation.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (2)

silzac

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#2

L'usage du numérique renforce l'autonomie des étudiants

En effet ces expériences positives sont à souligner car bénéfiques à la formation des Etudiants
Au delà de l'apport de contenus et des activités de tests formatifs qui renforcent l'acquisition des connaissances, il est intéressant que les étudiants puissent accéder à des espaces de travail collaboratifs pour poser des questions, échanger des idées, partager des expériences,.... non seulement sur les périodes de cours mais aussi pendant les périodes de stages
et pour cela qu'ils puissent disposer d'espaces et outils adaptés, au delà des contenus de type e-learning mis à leur disposition

Le 19 mars une journée est organisée par le CEFIEC en partenariat avec FORMATICSanté pour les directeurs et formateurs des IFSI sur "L'enrichissement des dispositifs et modalités de formation par l'usage des TIC * : un défi à relever par les formateurs !", où plusieurs expériences d'usages des TIC en formation seront présentées.
https://www.infirmiers.com/profession-infirmiere/agenda/lenrichissement-des-dispositifs-et-modalites-de-formation-par-l-usage-des-tic-un-defi-a-relever-par-les-formateurs-2014-03-19.html

A suivre donc
Silzac

sindi

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

ouiiiiii!

je suis une mère au foyer qui suit une formation http://formationnews.com/ tout en étant chez moi m'occupant de mes deux filles et de ma maison et je suis très satisfaite et épanoui ,j'encourage fortement le e-learning