CADRE

Les journées de rencontres des cadres de la FHF ont bien eu lieu !

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Lors des Rencontres Annuelles des Cadres (RAC) 2020, les présentations et les échanges ont été réalisées en visio-conférence. Elles ont fait l’objet d’un retour satisfaisant des participants qui ont reçu des messages positifs sur les thèmes de la confiance, de l’autonomie et de l’intelligence collective. L’expérience patient a également été évoquée dans le cadre du leadership clinique.

cadres de santé hôpital

Comme il a été rappelé, le statut de leader ne provient pas d’un pouvoir délégué, mais naît plutôt d’une reconnaissance et d’une confiance réciproque.

Dans le contexte sanitaire actuel, les Rencontres Annuelles des Cadres (RAC) en présentiel ont été difficiles à maintenir du fait de la disponibilité relative de certains intervenants et des cadres inscrits initialement. Ceux-ci étaient en effet, comme toujours, investis dans leurs missions auprès de leurs équipes et, pour un certain nombre, réquisitionnés pour les plans blancs des différentes régions. Les conférences prévues pour les RAC du 1er et du 2 octobre 2020 ont donc été réalisées en visio-conférence.

Le thème cette année : le leadership

Si le leadership est un concept différent du management, il en est, néanmoins, un des constituants en ce qui concerne la mobilisation des collaborateurs dans les projets. Le statut de leader ne provient pas d’un pouvoir délégué, mais naît plutôt d’une reconnaissance et d’une confiance réciproque. Ainsi Salim Ejnaini, cavalier de saut d’obstacle non voyant, nous a fait partager son expérience sur la confiance qu’il a en son coach pour le pousser au quotidien à améliorer ses performances et le guider lors des épreuves de saut d’obstacle. Une intervention très appréciée des auditeurs qui l’ont félicité pour son courage et son engagement. Deux beaux exemples de leadership dans des projets managériaux ont suivi. Ils ont été illustrés d’une part par Jeannine Leonard, directrice des soins à Reims, d’autre part par une équipe de cadres accompagnée de la coordonnatrice des soins du Val d’Ariège.

Un exemple de promotion de l’autonomie des cadres

Le premier exemple avait pour sujet l’axe managérial, avec comme objectif affiché de piloter et d’organiser les compétences managériales du GHT. Des attentes explicites ont été évoquées par la direction des soins mais également négociées avec l’encadrement intermédiaire et de proximité en ce qui concerne le développement de l’autonomie des cadres de santé, le renforcement de la fonction contrôle, l’accompagnement des cadres dans les gestions difficiles et l’accroissement de la capacité à se positionner. Tous ces objectifs impliquent un engagement des parties, en particulier de la direction des soins dans l’écoute, la bienveillance et la bientraitance des cadres.

Bientraitance managériale et intelligence collective

Cette notion a été développée dans la deuxième expérience, avec la bientraitance managériale pour "réinventer le management" avec des valeurs partagées et la progression de cette intention en plusieurs étapes, qui vont d’éprouver un réel et sincère besoin de changer à l’institution d’un collectif cadres en passant par la communication claire et transparente et la mobilisation de l’intelligence collective.

Si le sujet du prendre soin des cadres a été abordé différemment, il n’en demeure pas moins que les deux interventions démontrent que les résultats obtenus sont similaires, en termes de solidarité entre cadres, d’adaptabilité, de réactivité et surtout de projet collaboratif où l’on favorise les espaces d’échanges tout en donnant du sens, tout en gardant le cap fixé.

L’expérience patient, un exemple de leadership clinique

"Pensez avec lui plutôt que par lui" est le credo de l’institut Français de l’expérience patient à travers le discours d’Amah Kouevi, son directeur, et de Clément Besnault, formateur SPH conseil. Tous les deux ont conseillé aux cadres de se saisir de l’évaluation et de l’expérience des patients, non seulement pour noter les réclamations mais leur ressentis, qui peuvent être positifs avec quelques nuances. Cela permet aux équipes de soin de redonner du sens à leur travail et cela améliore la motivation. Adhérer à la démarche permet de développer le sentiment d’appartenance et apporte de la reconnaissance.

Les échanges par tchats ont été prolixes et élogieux envers les intervenants, faisant état de leurs capacités à être bienveillants avec les cadres et d’avoir le souci de les faire grandir ensemble. Malheureusement, encore bon nombre d’auditeurs ont fait état d’indifférence et de malveillance à leur égard dans certains contextes de travail !


Cadre supérieur de santé
Hospices CIvils de Lyon (HCL)
Présidente de l’ANCIM

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)