CADRE

Prévenir la souffrance au travail par la formation

Dans le cadre de notre série de publications de travaux de fin d’études, nous vous proposons aujourd’hui le mémoire de Fabienne Thurel-Goudenège. Masseuse-kinésithérapeute, elle a entrepris un Master 2 en sciences de l’éducation pendant lequel elle a mené des recherches sur l’épuisement des professionnels hospitaliers.

marionnette de bois

Le syndrome d’épuisement professionnel n’est donc pas un problème de personnes, mais un problème de souffrance à son travail, conséquence d’une organisation du travail défaillante.

Ce travail l’a conduit à construire un dispositif de formation permettant aux employés de pouvoir reconnaitre les signes d’épuisement professionnel, pour eux et pour leurs collègues. Pendant de nombreuses années, j’ai exercé la profession de masseur-kinésithérapeute en libéral. En 2011, j’ai décidé de me diriger vers le salariat en temps qu’intérimaire.

Un thème de recherche centré sur l’épuisement des personnels hospitaliers

J’ai d’abord exercé dans le secteur privé, puis dans la fonction publique hospitalière. J’ai croisé de nombreux professionnels, dépassés par leur fonction et la charge de travail qui leur incombait, baissant les bras, puis finalement en arrêt maladie prolongé ou récurrent. Ces différentes expériences m’ont convaincu d’aborder ce thème de recherche pour mon mémoire de Master. Il porte sur le syndrome d’épuisement professionnel, ou burn-out, des employés...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)