CADRE

Quand la tenue vestimentaire fixe le "cadre" imparti

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Les établissements de soins contraignent très souvent les cadres de santé à adopter une tenue entièrement blanche, quand certains souhaiteraient garder leur tenue de ville agrémentée d’une blouse blanche. Mais quel est l’impact de cette tenue sur les agents dont ils ont la charge et quelle est, en réalité, la tenue qui leur donnerait la posture la plus pertinente pour remplir leurs missions ? Quelques éléments de réponse...

Quand la tenue vestimentaire fixe le "cadre" imparti

La tenue vestimentaire des cadres : un moyen de montrer son appartenance à une équipe ou de s’en dissocier ?

Nouvellement diplômée Cadre de Santé, je me suis interrogée sur la vision des agents concernant la tenue vestimentaire à adopter pour notre fonction. Au sein d’une unité gardoise, j’ai enquêté auprès de 20 agents et leurs cadres afin de les questionner sur leur vision de la tenue cadre de santé, et l’impact de leur habillement sur celle-ci.

Pour ces derniers, il s’agit d’un moyen de se dissocier de l’équipe, de montrer leur appartenance à la hiérarchie.

L’habit fait-il le moine ?

Lorsque l’on interroge les agents sur la tenue du cadre de santé, les avis divergent : en panaché (bas civil et haut professionnel) ou bien en tenue blanche complète. Pour bon nombre d’entre eux (18 sur 20 interrogés), le blanc complet représente la continuité de la profession, via son histoire. En effet, cela ne serait que le prolongement de la représentation du métier de surveillante, personne qui était nommée à l’ancienneté, appartenait à l’équipe et entendait les besoins de l’équipe soignante.

Les agents associeraient donc actuellement tenue et professionnalisme. Or, l’habit est-il forcément vecteur d’efficacité ? Pour les 90% des interrogés, il s’agirait d’une image dite forte d’un membre de l’équipe. Un leader qui les accompagnerait vers une réflexion dans le but d’améliorer les pratiques. Cette personne serait alors considérée de façon à part entière comme appartenant à l’équipe. En revanche, pour les 10% restant, la tenue blanche serait un frein à la communication. Car certains se disent réfractaires au port de la tenue professionnelle, la jugeant trop stricte.

Quel est le point de vue du cadre ?

J’ai choisi d’interroger les trois cadres directs qui s’occupent de l’équipe interrogée, en sachant que deux professionnels sur trois sont vêtus quotidiennement en panaché. Mon but ici, était de pouvoir comparer les perceptions d’une équipe face aux pratiques des cadres. Pour ces derniers, il s’agit d’un moyen de se dissocier de l’équipe, de montrer leur appartenance à la hiérarchie. Il s’agit ainsi de montrer leur identité, différente de celle de l’équipe, en évoquant une hiérarchie directe.

L’important est de ne pas oublier l’équipe que l’on encadre.

L’avis du sociologue

La recherche effectuée ici a montré majoritairement que la tenue blanche renforçait, pour les agents, le sentiment d’appartenance à l’équipe. Si on se réfère à Mucchielli, l’appartenance à une équipe donne une dynamique autre, puisque le cadre ajoute son désir de collaborer d’une part au succès de l’équipe et d’autre part adopte une posture susceptible de promouvoir son succès. Le cadre de santé serait alors, qu’importe son habitude vestimentaire, un élément du collectif, et non de l’équipe.

Cependant, un bon accompagnateur doit-il forcément aborder la couleur neutre ? Il est aisé de dire ici qu’il faut être à l’aise avec sa pratique. Néanmoins, l’important est de ne pas oublier l’équipe que l’on encadre. En effet, celle-ci, en demande d’encadrement, ne cherche qu’une seule chose : pouvoir se sentir proche et écoutée de sa hiérarchie. Il semble alors nécessaire d’être en accord avec sa pratique, afin de faire également adhérer son équipe.

Creative Commons License

Cadre de santé plessis.lafont.marjorie@laposte.net 

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

521 commentaires

#1

« L’important est de ne pas oublier l’équipe que l’on encadre. »

l'important est aussi de ne pas oublier d'où l'on vient, et ce que l'on a fait avant d'être cadre :)