MODES D'EXERCICE

Ailleurs, comme ici, la profession infirmière veut "des soins infirmiers forts !"

par .

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Voici des informations "réjouissantes" qui nous viennent d'au-delà de nos frontières et qui pourraient donner des idées et dessiner des perspectives positives pour la profession infirmière, ici, en France... Les infirmiers espagnols peuvent dorénavant "prescrire tous les médicaments qui ne nécessitent pas de diagnostic ou de prescription individualisée". De leur côté, les infirmiers suisses mène une initiative visant à revaloriser leur activité. En gagnant davantage d’autonomie, ils espèrent ainsi lutter contre la pénurie qui frappe la profession.

Les infirmiers espagnols vont pouvoir "prescrire"

coopération force infrmières

Ici comme ailleurs, des soins infirmiers "forts" dispensés par une profession infirmière également "forte", est-ce trop  demander alors que les questions de santé publique sont au coeur de la politique de santé des Gouvernements ?

En Espagne, tout d'abord, alors que les représentants des infirmiers réclamaient de très longue date le droit de prescrire certains médicaments comme les vaccins ou les antibiotiques en prévention d’une opération chirurgicale ou de l’insuline pour les diabétiques, un accord très important vient d’être signé le 24 octobre dernier au ministère de la Santé, à Madrid. Les différentes instances concernées sont les Conseils de l’Ordre des infirmières et des médecins, ainsi que le Syndicat des infirmiers (SATSE) et la Confédération nationale des syndicats médicaux (CESM). Un nouveau décret "royal" va donc autoriser les infirmiers à prescrire tous les médicaments qui ne nécessitent pas de diagnostic ou de prescription individualisée.

Selon le Consejo General de Enfermeria (équivalent de l'Ordre national des infirmiers français), cet accord constitue une première étape très importante pour mettre fin à l'insécurité juridique qui relevait du Décret Royal de prescription approuvé il y a deux ans, qui a empêché la profession infirmière de prendre des décisions sur les médicaments et les produits de santé qu'elle manipule dans sa vie de tous les jours et qui suppose un préjudice pour les patients et le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)