MODES D'EXERCICE

L'arrêté imposant un stage aux infirmiers québecois abrogé

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

L'arrêté de 2011 qui imposait un stage de 75 jours aux infirmiers québécois exerçant en France avant qu'ils puissent obtenir une autorisation définitive est abrogé par un autre arrêté paru au Journal officiel le 7 octobre 2014.

infirmière en service sourire

Infirmiers québecois exerçant en France : l'arrêté imposant un stage de 75 jours abrogé

Un accord permettant la reconnaissance mutuelle des diplômes d'infirmier en France et au Québec a été signé en août 2010, rappelle-t-on. Il prévoyait un stage d'adaptation de 75 jours pour les infirmiers québécois exerçant en France. Un arrêté du 23 décembre 2011 a traduit cette mesure en droit français en permettant à ces professionnels d'exercer en qualité "d'auxiliaire polyvalent" pendant la durée de leur stage, jusqu'à la délivrance de l'autorisation d'exercice définitive, explique la fiche de présentation qui accompagnait le nouvel arrêté lors de sa mise à concertation.

Le 27 avril, un avenant à l'accord de reconnaissance mutuelle prévoyant la suppression du stage d'adaptation a été signé par la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, le président de l'ordre national des infirmiers de France, Didier Borniche, et la présidente de l'ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Lucie Tremblay. En conséquence, l'arrêté de 2011 est abrogé par le nouveau texte paru le 7 octobre.

Dans un communiqué d'avril, l'ordre infirmier français jugeait inutilement contraignante l'obligation de stage. Il relevait que depuis la signature de l'accord initial, seuls 14 Québécois avaient pu venir exercer en France alors que 1 200 Français étaient allés travailler au Québec.

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

Oreily

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#3

Erratum

Bonjour,

Effectivement, il s'agit d'une erreur d'interprétation de l'APM. Nous les avons avertis. Les infirmiers français souhaitant exercer au Québec doivent, comme vous le soulignez, effectuer un stage de 75 jours.

Merci de votre vigilance.

syhelle

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#2

Vérifiez vos sources!

Vous dites:"1 200 Français, qui n'avaient pas cette contrainte, étaient allés travailler au Québec." Je vous arrête tout de suite, cette contrainte a toujours été et est toujours en vigueur. Le stage de 75 jours est toujours d'actualité pour les IDE qui veulent s'installer au Québec et les critères de sélections se sont même durcis ces deux dernières années. Le stage proposé ici est d'avantage contraignant que celui proposé en France...

drics

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

Petite coquille...

Les infirmiers français qui décident de travailler au Québec, se voient étudier un dossier, rempli par l'employeur en France, l'ONI et l'IFSI, afin d'obtenir un Permis Restrictif Temporaire (PRT).
Une fois en poste au Québec, les infirmiers français, ont un stage de 75 jours à faire pour valider leurs compétences et obtenir leur Permis d'exercer la profession.