INFOS ET ACTUALITES

Envie de partir vivre l'aventure professionnelle au Royaume-Uni ? Here we go !

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Depuis le 1er Janvier 2021, la Grande-Bretagne a provisoirement quitté l’Union Européenne (UE) dans le cadre d’un accord qui ne deviendra définitif qu’après ratification prochaine au Parlement Européen. Néanmoins, ce n’est déjà plus la législation Européenne qui prévaut sur les terres anglaises mais seulement les décisions du Parlement Britannique. Pour la profession infirmière, qui profitait jusqu’alors de la libre circulation des personnes au sein de l’UE pour découvrir les spécificités du système de santé britannique lors des programmes ERASMUS ou désirait tout simplement vivre une carrière professionnelle à l’étranger en s’installant au pays de Shakespeare, la donne se complique. La réciproque est valable et beaucoup de Britanniques ont également effectué le chemin inverse. Follow the guide to find out more1 !

Tenté(e) par l'aventure outre-Manche ? Les possibilités existent, malgré le Brexit.

Reconnaissance de la qualification infirmière

En dehors d’un niveau d’Anglais reconnu explicitement par l’IELTS (International English Language Testing System), les conditions de reconnaissance du Diplôme d’Etat d’Infirmier français sur le sol britannique étaient surtout très administratives : obtenir un précieux sésame délivré par le Nursing And Midwifery Council, l’Ordre Infirmier à la sauce anglaise. Si je puis dire, le travail le plus dur était fait car les établissements de soin appartenant au National Health Service (NHS), le système de santé anglais, souffrent eux aussi d’un croissant manque de personnel et les offres d’emplois ne manquent pas ! Il était donc a priori impossible que le Royaume-Uni pût se départir durablement de la manne des infirmiers étrangers, pour beaucoup français, surtout en cette période de haute sujétion pour le NHS dans un contexte de Covid-19. Aussi, avant le 1er Janvier 2021, l’accord du Brexit prévoit-il que les conditions de reconnaissance de la qualification infirmière, antérieures à cette décision ou déposées durant la période de transition, soient définitives. De même, l’autorisation de travail n’est pas obligatoire. Après cette date, les dispositions du système de reconnaissance resteront les mêmes, sauf les conditions de séjour sur le territoire.

Le Royaume-Uni a décidé de se retirer du programme ERASMUS+

Côté étudiant, terminus pour ERASMUS !

Habitués au programme d’échange européen ERASMUS+, nombreux étaient les étudiants en soins infirmiers à rejoindre le territoire britannique afin de découvrir toutes les subtilités de la prise en soin infirmière (et elles sont très largement différentes, notamment en matière de formation initiale et concernant le rôle prépondérant de la pratique avancée infirmière et de la compétence clinicienne) lors d’un semestre de formation, souvent en lieu et place d’une période de stage sur le sol français. Hélas, c’est aussi terminé. Le Royaume-Uni a décidé de se retirer du programme ERASMUS+. Il sera donc dorénavant impossible aux étudiants en soins infirmiers de choisir ce pays. En conséquence, seule l’intégration du Royaume-Uni au programme international ERASMUS + mobilité internationale ou son adhésion à d’autres conventions bilatérales universitaires, pourrait offrir la possibilité de vivre l’expérience anglaise aux étudiants en soins infirmiers français, comme auparavant.

A vous l’aventure, et take care3 !

Vivre l’aventure professionnelle au Royaume-Uni : everything will be fine fine2 ?

De façon générale, les formalités à remplir afin de travailler et vivre en Grande-Bretagne sont d’ores et déjà édictées. Celles et ceux qui travaillent et résident au Royaume-Uni depuis moins de cinq ans, arrivés avant le 31 décembre 2020 minuit, peuvent réaliser une demande « pre-settled », permettant d’obtenir le statut « settled », soit de résident permanent jusqu’au 30 juin 2021 dans le cadre de « l’EU settlement scheme ». Quant aux autres, arrivés après le 31 décembre 2020 minuit, le système est différent et beaucoup plus complexe et fonctionne selon un principe de points. Beaucoup plus exigeant, ce système établit une note individuelle en fonction de compétences, de qualifications ou bien du niveau de langue. L'entrée sur le territoire et l'obtention du visa, étant conditionnées à l'obtention d'un nombre suffisant de points. Néanmoins, un parcours dédié existe pour les infirmiers, considérés travailleurs qualifiés dans le domaine de la santé, aussi appelé Skilled Worker Visa. Après la reconnaissance de votre niveau d’Anglais (niveau B1 requis) et de la qualité du DEI par le Nursing and Midwifery Council, vous pourrez obtenir un visa de travail, lui-même conditionné par la confirmation d’une offre d’emploi sanitaire. Ce dernier en main, incluant une exonération des surtaxes de santé à l’immigration qui permet d’être bénéficiaire des services du National Health Service, vous pourrez entrer sur le territoire. A vous l’aventure, et take care!

Pour aller plus loin :

Notes

      1. Suivez le guide pour en savoir plus !
      2. Tout ira bien ?
      3. Prenez soin de vous !


Etudiant en soins infirmiers (2019-2022)
Aide-soignant
@AlexisBatll

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)