MODES D'EXERCICE

Infirmière aux USA, un statut de liberté !

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Diplômée de l’Institut de formation en soins infirmiers nimois (Gard), Claudie Ghalambor travaille aux États-Unis depuis 2006. Cette française de 37 ans, originaire du sud de la France, raconte son rêve américain. Merci à la Fédération nationale des infirmiers (FNI) pour ce partage d'article paru dans Avenir & Santé de mars 2013.

claudie Ghalambor infirmière française aux Etats-Unis

Claudie Ghalambor, infirmière française, vit son « rêve américain »

Je n’aurais jamais imaginé partir aux États-Unis. Après avoir travaillé à la clinique de La Seyne-sur-Mer (Var), puis au Centre hospitalier de Nîmes, et effectué plusieurs missions en intérim en milieu hospitalier et libéral, Claudie Ghalambor s’est envolée pour Long Beach (Californie) puis Boston (Massachusetts). Grâce à des lois sur l’immigration encore assez souples en 2003, elle a suivi son mari, un médecin désireux de s’expatrier au Pays de l’Oncle Sam, puis obtenu un permis de travail.  Il m’aura quand même fallu trois ans pour faire reconnaître mon diplôme français d’infirmière et commencer à exercer  !, explique-t-elle. Elle s’est en effet un peu perdue dans les méandres des modes de reconnaissance des diplômes étrangers. J’ai aussi dû reprendre des cours car il me manquait des notions en obstétrique, indispensables pour une infirmière aux États-Unis. J’ai également dû passer l’examen du diplôme d’Etat américain. Cela m’a coûté plus de 10.000 dollars.

Soins infirmiers et coordination des soins

Elle ne regrette pas. J’ai commencé à travailler dans un hôpital catholique à but non lucratif à Long Beach. Les deux premiers mois, une infirmière me supervisait et m’aidait à accomplir les soins et les tâches administratives. Il y a eu de nombreux protocoles à intégrer. Car à l’hôpital, les registered nurses, qui ont les mêmes compétences que les infirmières françaises, alertent les médecins traitants de leurs patients puis coordonnent les soins...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

bibiwaterman

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Ouch !

C'est sur ce n'est pas sur un coup de tête que l'on peut partir aux USA.. Plus de 10000$ la validation et mise a niveau des connaissances + conjoint/famille ayant un contrat de travail domicilié aux USA + multiples autorisations en tant qu'immigré européen +... être totalement bilingue doit également aidé. C'est un vrai chemin de croix :-/ Bravo à celle qui ont réussie.