MODES D'EXERCICE

Les infirmières tchèques en Europe

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Il semble que l'une des catégories professionnelles qui n'aura pas de problème d'emploi, après l'entrée de la République tchèque dans l'Union européenne, sera celle des infirmières. En effet, aujourd'hui déjà, elles sont nombreuses, les infirmières tchèques, à travailler à l'étranger, principalement en Allemagne et en Autriche.

Pourquoi des infirmières tchèques sont-elles préférées à des infirmières allemandes ou autrichiennes ? La question du salaire n'est pas la plus importante, selon Ruzena Wagnerova, vice-présidente de la CAS, Association tchèque des infirmières. Elle affirme :
« Nos infirmières sont très appréciées dans le monde car, en plus de leur qualification, elles sont, très souvent, capables d'improviser, dans les cas urgents ». Cela ne veut pas dire que nous assisterons à un exode des infirmières tchèques, après le 1er mai 2004, date de l'adhésion officielle de la Tchéquie à l'Union européenne. Bien au contraire. D'après, Ruzena Wagnerova, une partie des infirmières partira pour l'Europe de l'Ouest, certes, mais une grande partie reviendra en Tchéquie, avec de nouvelles expériences. En plus de cela, avec l'entrée de la Tchéquie dans l'Union européenne, la formation demandée devient unique, que l'infirmière vienne de Prague ou de Lyon.

Le principe est simple : la spécialisation commence à 17 ans, avant le bac, ou tout de suite après. Ensuite, une formation spécialisée est indispensable pour obtenir le diplôme d'infirmière. Cette dernière peut exercer, après, dans tous les pays de l'Union européenne.

Un autre problème à résoudre encore : les connaissances des langues étrangères. En effet, une infirmière doit savoir communiquer avec son patient. Cela dépend, un peu de la volonté de l'infirmière elle-même. Mais pourquoi ne pas travailler en Allemagne, par exemple, avec un salaire bien plus élevé, si la seule contrainte est d'apprendre la langue des voisins ?

Rappelons que le salaire moyen d'une infirmière qualifiée en Tchéquie n'est que de 600 euros. Combien gagne-t-elle en France, par exemple, même en tant qu'aide-soignante seulement ? Différence de salaire du personnel médical ? Une raison, aussi, de l'affluence de patients autrichiens ou allemands dans les cabinets des dentistes tchèques, dans les régions frontalières surtout.

Un nouveau problème : il n'y a plus assez de dentistes pour soigner les mâchoires tchèques !

     

Par Alain Slivinsky
Radio Prague

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)