MODES D'EXERCICE

L’exercice infirmier en Suisse

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

Une philosophie des soins différente

En Suisse, la conception du rôle de l’infirmière n’est pas tout à fait la même qu’en France. En effet, il peut être difficile d’effectuer une prise en charge globale du patient en France lorsque l’infirmière a 12 ou 15 patients en charge pour la journée.

En Suisse, l’infirmière prend en charge 4 à 6 patients en moyenne chaque jour, cependant, elle n’est pas toujours en binôme avec une aide-soignante. Le ratio infirmières/aides-soignantes est en fait inversé : à l’heure de la prise de poste le matin, on trouve souvent quatre ou cinq infirmières et une seule aide-soignante qui aidera à la prise en charge des patients les plus lourds.

L’infirmière s’occupe donc des soins d’hygiène, des repas, en plus des actes qu’elle effectue sur prescription médicale. Le niveau d’exigence est cependant plus élevé : dans mon hôpital par exemple, les soins d’hygiène doivent être terminés vers 9h30 pour que l’infirmière fasse la visite médicale avec le médecin. Le rapport de soins doit être rempli beaucoup plus régulièrement qu’en France également.

Des intervenants en plus

La prise en charge des patients est effectuée en équipe pluridisciplinaire : l’infirmière est au cœur de cette prise en charge et s’occupe de sa coordination. Dans un service hospitalier, on trouve donc souvent : un physiothérapeute (=kinésithérapeute en France), des aides d’unités (effectuent des tâches simples, un peu de ménage, rangement des matériels commandés, transport des chariots repas…), des femmes de ménage, des aides-soignantes, des ASSC (Assistants en Soins et Santé Communautaire).

Ces derniers n’existent pas en France, ils ont un rôle intermédiaire entre l’aide-soignante et l’infirmière et peuvent ainsi effectuer des prises de sang, injections sous-cutanées, pansements simples délégués par l’infirmière et sous sa responsabilité. Ce grade tend à remplacer celui d’aide-soignante.

On trouve également des médecins assistants, leur rôle est à peu près le même que celui d’interne à l’hôpital en France. Il est à noter que la formation d’infirmière en Suisse n’est pas la même qu’en France, on trouve facilement des documents sur Internet concernant la formation, qui alterne théorie et pratique, avec une partie théorique néanmoins beaucoup plus importante.

Devenir infirmière en Suisse

Si vous êtes ressortissant de l’Union Européenne, la reconnaissance de votre diplôme est plutôt facile.

  • Si vous souhaitez travailler à Genève, vous devez faire reconnaître votre diplôme par la Croix-Rouge Suisse. Cette procédure prend quelques mois et elle est payante (environ 700€ en tout). Vous devrez également obtenir le droit de pratique dans le canton de Genève (payant, environ 370€).
  • Pour tous les autres cantons de Suisse romande (Valais, Fribourg, Vaud, Neuchâtel et le Jura), aucun besoin de faire reconnaître son diplôme. Le diplôme officiel de votre pays d’origine suffit.

Vous pouvez trouver un emploi grâce aux petites annonces que l’on trouve sur le Web ou en passant par le biais d’une agence de placement spécialisée. Dès que vous avez trouvé un emploi, vous devrez vous occuper d’obtenir un permis de séjour.

Pour le personnel paramédical cette démarche est plutôt facile. Il suffit de déposer un papier signé par votre employeur et un formulaire d’identité à la commune dans laquelle vous résiderez ou travaillerez dans le cas des frontaliers, et au bout de quelques semaines vous obtenez un permis valable 5 ans.

Être frontalier ou résident ?

C’est la grande question que tout le monde se pose, chaque situation a ses avantages et ses inconvénients. Selon la situation de chacun il peut être plus avantageux d’être frontalier ou d’être résident. Il ne faut pas regarder seulement les avantages financiers, la qualité de vie compte aussi.

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter mon site internet, destiné au personnel paramédical qui souhaite venir vivre en Suisse ou y travaille déjà. Celui-ci est actualisé régulièrement pour vous aider dans vos recherches d’information et vos démarches. Vous pouvez poser toutes vos questions sur le forum, j’y répondrai avec plaisir.
www.infirmiere-suisse.com

Creative Commons License
naima@hotmail.ch

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (1)

Ririh

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Question

Salut !
Jaimerai moi aussi m'installer en suisse plus tard pour pratiquer mon futur metier d'infirmiere cepandant je vois sur qqles forum sur internet le developpement d'un certain racisme anit-frontalier c'est à dire que les suisse aprecis de moins en moins l'arriver des français jaimerai savoir si ce la se ressent pour celle qui travaille en suisse merci ?