MODES D'EXERCICE

Quand Miss Colorado parle de la profession infirmière avec fierté

par .

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Qui n'a jamais rêvé de gloire, de paillettes ou simplement d'un minimum de reconnaissance ? Dans un pays comme les États-Unis où les concours de miss relèvent presque d'une institution, Kelley Johnson, candidate au titre de Miss America 2016, a décidé de faire l'impasse sur l'épreuve artistique. Au lieu de cela, elle a révélé au monde entier qui elle est réellement : une professionnelle d'une grande valeur. Une infirmière.

Kelley Johnson

Kelley Johnson, 22 ans, a marqué l'élection de Miss America 2016 en partageant une histoire émouvante vécue avec un patient.

Toutes les infirmières ont un patient qui leur rappelle pourquoi elles font ce métier. Le mien s'appelle Joe... Ainsi a-t-elle débuté son discours. Alors qu'elle avait l'opportunité de mettre en avant ses aptitudes et ses talents personnels, Miss Colorado en a décidé autrement.  Lors de l'épreuve artistique du concours  Miss America 2016, qui a eu lieu le 13 septembre dernier, Kelley Johnson, est sortie des coulisses dans sa « modeste » tenue de travail. Au lieu de revêtir une merveilleuse robe chic et scintillante, à l'exemple de ses concurrentes, l'infirmière de 22 ans a finalement montré que sa valeur vaut de loin toutes les couronnes. Kelley a tenu un discours devant un important auditoire et des millions de téléspectateurs sur la façon dont sa vie et son regard sur elle-même furent changés au contact d'un malade. Ce patient, c'est Joe. Voici son histoire…

Plus jamais « une simple infirmière... »

Joe était dans les premiers stades de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire commençait à s'altérer. Tous les soirs, il était  angoissé, en proie à des terreurs nocturnes. Il se réveillait en hurlant toute la nuit. A chaque fois, je me précipitais dans sa chambre pour le rassurer et le calmer, raconte cette infirmière en soins de suite et réadaptation. Un soir, il me demanda de changer son traitement. Je lui ai répondu : Non Joe, je ne peux pas. Je suis juste une infirmière. Mais pouvez-vous au moins modifier la dose, insista-t-il. Non Joe, je ne peux pas. Je suis juste une infirmière, lui répétait Kelley. Et de poursuivre : Comme je ne pouvais rien faire pour Joe à ce niveau là, je restais souvent à ses côtés. Nous parlions de ses petits enfants et nous plaisantions ensemble. Jusqu'à un soir particulièrement difficile pour Joe... Il se mit une nouvelle fois à crier. Je l'ai interrompu et lui ai dit : Je sais que c'est très dur mais il faut que vous reveniez à vous. Vous n'êtes pas juste un patient atteint de la maladie d'Alzheimer. Vous êtes encore Joe. Revenez-moi. Ce fut à ce moment précis que son patient changea sa vie. Cela vaut également pour vous !, lui lança-t-il. Vous n'êtes pas « juste une infirmière » contrairement à ce que vous me répétez sans cesse. Vous êtes mon infirmière et vous avez changé ma vie en prenant soin de moi. A cet instant, Kelley Johnson prit définitivement conscience de sa vraie valeur : Je ne serai plus jamais « une simple infirmière »...

Cela vaut également pour vous ! Vous n'êtes pas juste une infirmière !

La (dé)motivation professionnelle

En délivrant ce message, la jeune femme a profondément marqué l'opinion publique américaine sur l'importance des infirmiers. Mais qu'en est-il en France ? A l'heure où les soignants de l'AP-HP reprennent leur mobilisation pour dénoncer leurs conditions de travail insoutenables et où les jeunes diplômés en viennent à douter de leur choix de carrière, qu'adviendra-t-il de la profession infirmière si les soignants perdent définitivement leur motivation professionnelle ? Car à trop tirer sur la corde, elle finit bien souvent par rompre. Tant de personnes se sont déjà interrogées sur les façons de retrouver cette motivation. Pour Terrafemina, la recette est simple :

  1. Se demander s'il s'agit d'une démotivation profonde ou réactionnelle : la solution différera en fonction de la réponse apportée. La démotivation profonde est durable. Elle s'installe lorsqu'il devient impossible de trouver du sens à son travail. Tandis que la démotivation réactionnelle est passagère. Elle est provoquée par un changement souvent imposé et difficilement supportable. Dans le premier cas, le remède passera par un travail sur soi ou un changement de poste.
  2. Relativiser sa contrariété : une méthode simple consiste à dresser une liste des choses les plus difficiles vécues dans sa vie professionnelle et à les comparer avec les circonstances actuelles.
  3. Rétablir sa propre motivation : (encore une liste me direz-vous) établir une liste factuelle de problèmes et pour chacun d'eux, se demander ce qu'il est possible de faire pour y remédier. Une façon de mobiliser toute son énergie, non pas pour résister au changement, mais pour construire un environnement professionnelle peut-être un peu plus supportable.

Après avoir été élue 2e dauphine au concours Miss America 2016, Kelley Johnson s'est dite heureuse d'avoir eu l'opportunité de partager sa passion pour son métier.

Mais n'est-il pas plus facile de se rappeler chaque jour la raison de ce choix de métier ? Car finalement, si l'énergie, la vigilance et l'attention des soignants se dirigent intégralement vers leurs patients, il en existe certains qui le leur rendent bien : par un simple « merci », un dernier regard avant de « partir » ou des mots réconfortants. Dans le cœur de chaque infirmier/infirmière, il y a un « Joe ».  A un moment ou un autre de sa carrière, chaque soignant a déjà fait au moins une rencontre qui a marqué à jamais sa vie professionnelle. Peut-être au cours d'un stage ou après de longues années d'exercice. Chaque infirmier/infirmière a un « Joe » capable de lui rappelle sa vraie valeur et la raison pour laquelle il/elle a fait ce choix. La voix, le visage, le souvenir de ce patient devrait (normalement) suffire à raviver  « la flamme ». Alors, et vous ? Qui est votre « Joe »...?

Toutes les infirmières ont un patient qui leur rappelle pourquoi elles font ce métier. Le mien s'appelle Joe.

Regarder l'intervention de Kelley Johnson à l'élection de Miss America 2016

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (0)