MODES D'EXERCICE

18 recommandations pour développer l’activité transfusionnelle en HAD

    Suivant

Possible depuis de nombreuses années dans le cadre d’une hospitalisation à domicile, la transfusion sanguine à domicile représente pourtant en 2017 moins de 0,1% de l’activité d’HAD, soit environ 1500 patients dans l’année. La Société Française de Transfusion Sanguine (SFTS)1 et la Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle (SFVTT)2, en lien avec la Conférence nationale des Coordonnateurs Régionaux d’Hémovigilance (CNCRH)3, émettent 18 recommandations professionnelles pour permettre à un plus grand nombre de malades de bénéficier de transfusion à leur domicile.

Poche de sang

Fruit de plus d’un an de travail, 18 recommandations ont été émises par un groupe de travail pluridisciplinaire spécifiant ainsi les conditions de qualité et de sécurité requises pour mettre en œuvre une transfusion à domicile.

Rappelons que l’hospitalisation à domicile (HAD) permet aux patients nécessitant des transfusions régulières d’éviter de nombreuses heures de transport, de bénéficier du confort de leur domicile tout en étant soignés dans les mêmes conditions de sécurité et de qualité des soins que dans les établissements de santé conventionnels. Pour la Fédération nationale des établissements d'hospitalisation à domicile (FNEHAD)4, les freins au développement de cette activité sont connus : une activité sous-financée et le besoin de recommandations professionnelles précisant le cadre d’intervention à domicile. Lors des Universités d'Hiver de la Fédération en décembre 2017, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, avait annoncé une revalorisation des tarifs de la transfusion sanguin, revalorisation désormais effective depuis le 1er mars dernier. Pour accompagner cette valorisation d'activité, des recommandations étaient indispensables afin de garantir la qualité des soins. Fruit de plus d’un an de travail, elles ont été émises par un groupe de travail pluridisciplinaire (1, 2, 3), spécifiant ainsi les conditions de qualité et de sécurité requises pour mettre en œuvre une transfusion à domicile. Une évaluation à un an de ces recommandations et de leur appropriation par les acteurs est également prévue.

Qualité et sécurité : 18 recommandations pour  développer la transfusion en HAD

Recommandation 1 - Les critères d’inclusion et d’exclusion doivent être formalisés dans un document établi par l’établissement d’HAD et mis à disposition de tout médecin susceptible de prescrire (médecin traitant, médecin coordonnateur de l’HAD, médecin hospitalier référent) une transfusion pour un patient en HAD. Recommandation 2 - Les professionnels médicaux et paramédicaux susceptibles d’être impliqués dans la thérapeutique...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)