MODES D'EXERCICE

Qui orienter en HAD ? La HAS met un outil à disposition des professionnels de santé

    Suivant

Malgré le désir certain des pouvoirs publics de développer l'hospitalisation à domicile (HAD), cette possibilité reste peu employée par les professionnels de santé. C'est pourquoi la HAS met à leur disposition un outil en ligne pour qu'ils puissent orienter au mieux les patients en fonction notamment de leur état de santé et de leur traitement.

Infirmière soin patient à domicile

Si les politiques veulent maximiser cette option, le nombre de patients traités à domicile reste faible. La HAS a  donc créé un outil en ligne pour aider les professionnels de santé à choisir au mieux le mode de prise en charge des patients.

« ADOP-HAD », un outil en ligne mis à disposition des professionnels de santé pour les aider à orienter les patients en HAD. Disponible à l'adresse adophad.has-sante.fr, il devrait permettre aux différents prescripteurs d'identifier les patients susceptibles d'être pris en charge en HAD.

Créé par la HAS, il s'agit d'un algorithme présentant plusieurs critères de sélection à cocher. Cela permet de déterminer la pertinence ou non du recours à l'hospitalisation à domicile. La situation clinique du patient mais aussi d'autres éléments comme le niveau de dépendance ou la vulnérabilité psychosociale. Ces divers aspects ont été définies en fonction des soins administrés en HAD et devraient englober les différents modes de prise en charge qui y sont autorisés.

Se poser les bonnes questionsL’État des santé du patient nécessite-t-il l'administration de médicaments de la réserve hospitalière ? Y-a-t-il des risques d'aggravation ? Le prescripteur se retrouve face à ce genre d'interrogation lorsqu'il arrive sur le site. A la fin, ces réponses sont évaluées et un résumé lui est proposé en format PDF, il pourra donc le conserver ou l'utiliser lors des échanges avec les équipes concernées.  La HAS tient à souligner...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Méniak

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Toujours + !...

Que les HAD arrêtent d'orienter les patients vers eux en systématique en post op immédiat et qu'ils rendent aux IDEL les patients qui ne dépendent plus d'elles, une fois les soins d'HAD finis et on en reparlera de cet outil qui permet d'inclure tout le monde dans le protocole HAD (j'ai effectué plusieurs tests et ça reste très facile d'inclure tout le monde, surtout grâce au risque vague d'aggravation...)

C'est quand même SCANDALEUX de voir des HAD faire des accompagnement toilettes chez des patients semi-valides et de les voir venir faire des sous-cutanées (uniquement !!!) chez d'autres !...

Et ne parlons pas de leurs horaires de bureau, qui nous obligent à prendre les soins d'avant 8h du matin et d'après 18h car eux non plus de personnel sauf l'astreinte d'urgence... Ça risquerait de me mettre fort en colère !... x(