IADE

Douleurs chroniques et relaxation : l'expérience d'une IADE

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Infirmière anesthésiste, référente douleur, Florence Limouni oeuvre au coeur de la consultation douleur du centre hospitalier de Compiègne. Forte de son expertise en technique de relaxation, véritable outil efficace pour les douleurs chroniques, elle "travaille" avec les patients et a réalisé pour eux - et avec eux - un CD, support d'aide à l'utilisation d'une technique de relaxation basée sur le training autogène de Schultz. Elle nous explique sa démarche.

soignante patiente

Le Training Autogène correspond parfaitement à l'objectif d'autonomisation du patient, dans son nom se trouve la notion d'entraînement et de « par soi même ».

Diplômée en 1985, j'ai travaillé ensuite cinq années en réanimation, validé la formation IADE (1992), exercé comme infirmière anesthésiste au bloc opératoire et en SSPI. En 1996, j'entreprends un DU douleur à Saint-Antoine (Paris). Riche de cette expertise, j'intègre la consultation douleur du centre hospitalier de Compiègne en 2005. C'est là qu'est né mon projet.

Travailler en consultation douleur est en effet un virage professionnel. Si toute la technicité acquise en réanimation et en anesthésie me seront fort utiles, il me manque cependant quelques « outils ». Proposer aux patients de consultation « douleur » l’apprentissage d’une technique de relaxation est courant, le médecin responsable de l’unité, le Dr Autret, m’a proposé de m’y intéresser. Ce fut une opportunité pour moi car je connaissais déjà la sophrologie pour l’avoir pratiquée lors d’un stage de « sourcement  soignants » réalisé au sein du CH Compiègne.

Dans le cadre de la formation continue et de l'adaptation au poste, j’ai donc suivi une formation en Relaxation à l'Institut de Relaxation Thérapeutique (dirigé par Mr Koskas) :2006 « Relaxation chez l'adulte » (Apprentissage du Training Autogène de Schultz) ; 2007 « Relaxation et inductions corporelles » (par le massage, que j'utilise plus pour les patients hospitalisés) ; 2008 « Relaxation et symbolique » (donne du sens aux ressentis rendus par le patient) ; 2009...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)