IADE

IADE - Le master dès septembre ?

Les discussions sur le contenu du futur master 2 des infirmiers anesthésistes diplômés d’État (Iade) ont abouti le 30 janvier 2012, lors de la dernière réunion du groupe de travail qui y était consacré, a-t-on appris le 31 janvier de source syndicale.

IADE - Le master des septembre ?En janvier 2011, la secrétaire d’État à la santé, Nora Berra, avait annoncé la mise en place du master pour l'automne 2012.

Un référentiel de compétences et un référentiel d'activités ont été définis en 2011, à l'issue de travaux menés avec les représentants des Iade par le ministère du travail, de l'emploi et de la santé.

Ces derniers mois, le contenu et le découpage des enseignements ont fait l'objet d'un groupe de travail organisé par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche. La dernière réunion a eu lieu le 30 janvier 2012, a précisé le lendemain à l'APM Olivier Youinou, responsable Iade au syndicat SUD santé.

"Nous avons terminé le travail sur le contenu des enseignements" et sur le projet d'arrêté qui doit l'acter, a-t-il déclaré.

Le projet devrait être présenté fin mars à l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (Aeres), qui validera ou non la mise en place d'une formation reconnue au grade de master.

Le syndicaliste a estimé qu'il n'était "absolument pas" certain que la réforme soit en place dès septembre prochain.

Selon lui, le ministère de l'enseignement supérieur a affirmé le 30 janvier que cela serait possible, mais à condition que la ligne budgétaire liée au master soit ouverte. "On attend l'aval de Bercy", a déclaré Olivier Youinou.

La nouvelle formation se déroulera, comme l'actuelle, sur deux ans. Elle prévoira 210 heures d'enseignements théoriques en plus, soit 910 heures en tout, a précisé Olivier Youinou.

Les stages, eux, seront réduits de 70 à 58 semaines, soit quelque 2 000 heures. Le syndicaliste s'est inquiété de la raréfaction des terrains de stages liée aux fermetures de blocs, une répercussion selon lui de la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de 2009.

Publicité

Commentaires (0)