IADE

L'extubation en salle de surveillance post-interventionnelle, par qui ? (Aspect règlementaire de l'acte)

Cet article fait partie du dossier :

Profession infirmière et législation

    Précédent Suivant

En matière de soins aux malades opérés, une question récurrente se pose régulièrement dans les salles de soins post-interventionnelle (SSPI) : Qui peut extuber le patient ?

La réalisation de ce geste est souvent source de conflits entre les différents acteurs travaillant en SSPI qui donnent lieu à des réactions pour le moins curieuses.

« Seuls les médecins anesthésistes réanimateurs peuvent extuber… »

« Ce sont les Infirmiers anesthésistes et les médecins anesthésistes qui extubent »

« Les Infirmiers n’ont pas le droit d’extuber… »…ASPECTS REGLEMENTAIRESA la réflexion, ces polémiques ne reposent sur aucun texte réglementaire, et il parait intéressant de les revisiter, ce qui pourrait nous apporter quelques éclairages sur la question….En matière de SSPI, le texte phare qui réglemente cette activité bien spécifique des soins infirmiers est le décret  94-1050 du 5 décembre 1994  relatif aux conditions techniques de fonctionnement des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

bruno huet

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#3

Extubation oui MAIS

Bonjour
Je ne suis pas d'accord avec votre analyse.
Un IDE peut il extuber un patient = OUI
Un IDE peut il extuber un patient seul en SSPI= NON

La différence résulte dans l'appréciation du moment ou il faut extuber.

En réanimation la décision vient du réanimateur qui prescrit l'extubation à l'IDE après examen du patient. Il en est de même en SSP si présence physique du médecin anesthésiste.

Aucun protocole ne peut proposer des actes qui ne peuvent être délégué eu égard à la compétence reconnue au délégant de part sa formation. Seul les actes contenus dans l'article 4311-9 peuvent être protocolisés.

Il est dangereux d'interpréter les textes et de s'appuyer dessus pour étayer sa position car sous prétexte que l'IDE "soins et surveillance des personnes, en post-opératoire, sous réserve des dispositions prévue à l’article R4311-12 ci après" rien ne s'opposerait à ce qu'il intube un patient ou de lui poser une voie centrale avec un protocole qui l'envisage.
Afin d'appuyer mes propos, je vous invite à lire l'article de la Sham qui assure 80% des établissement hospitalier.
http://prevention.sham.fr/Droit-Pratiques/Questions-Reponses/Extubation-en-salle-de-reveil

Bruno Huet
Infirmier anesthésiste
Expert judiciaire prés de la cour d'appel de Versailles

PetePrick

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#2

La réponse est dans les textes de lois

Très surpris également de cette analyse. Il y a possibilité d'y répondre en 2 lignes : étant donné que cet acte n'apparaît pas dans la référentiel de l'Infirmier Diplômé d'Etat (IDE), l'IDE n'est pas habilité à extuber, point.
La comparaison à l'ablation d'une voie veineuse centrale est fallacieuse (VVC), les risques sont bien moindre : si un infirmier réalise l'ablation d'une VVC, il sera apte à poser une voie veineuse périphérique sur rôle propre afin d'administrer des thérapeutiques.
Si un infirmier extube, il n'a aucun autre moyen de suppléer efficacement la fonction respiratoire, autrement qu'en ballonant.

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#1

Surprenant.

Je suis très surpris par l'analyse de P Lemaire. Selon lui "il n'y a pas d'obstacle à ce que l'IDE de SSPI extube". Il n'y a surtout rien qui autorise un IDE à extuber, et le fait d'exercer en SSPI ne confère pas de prérogatives supplémentaires à celles des IDE exerçant dans d'autres services.