IADE

Les syndicats d'IADE divisés sur la question de la rémunération

Les propositions du gouvernement pour revaloriser la rémunération des infirmiers anesthésistes diplômés d'Etat (Iade) divisent les syndicats, montrent de récents communiqués de ces organisations.

opération médicale

Des avancées significatives qui ne font pourtant pas l'unanimité chez les syndicats d'IADE

A la suite de la reconnaissance de leur formation au niveau master fin 2014, les représentants des Iade ont réclamé des revalorisations salariales. Des négociations se sont ouvertes mi-2016. Une ultime réunion a eu lieu le 25 janvier, rapporte la CFDT santé-sociaux dans un communiqué du 14 février. Le ministère de la fonction publique y a fait une série de propositions. Elles doivent être traduites dans des textes présentés au Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH) en mars et publiés dans la foulée, indique le syndicat.

Le cabinet du premier ministre nous a déjà informé qu'il n'y aura[it] pas d'autres propositions et qu'en cas de refus, les professionnels de la FPH ne bénéficieraient d'aucune revalorisation, souligne la CFDT. Parmi ces propositions désormais non négociables figure, comme attendu, la réintroduction d'un corps spécifique aux Iade (ce qui implique leur sortie du corps des infirmiers de soins généraux en spécialisés). La CFDT cite également des mesures découlant du protocole de 2015 sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR) dans la fonction publique :

la revalorisation qui était prévue au 1er janvier 2019 serait avancée au 1er septembre 2018 ; une partie des primes des Iade seraient transférées vers la rémunération indiciaire (+9 points d'indice majoré, donnant lieu à un abattement sur les primes équivalent à 7 points d'indice majoré); des améliorations auraient lieu en fin de carrière pour les échelons terminaux des deux grades d'Iade: +31 points d'indice majoré pour l'échelon terminal du corps et +27 points pour...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

iade united

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

La trahison

ce que l article ne dit pas c'est que la CFDT a eu une réunion en off le 24 janvier 2017 .sans les représentants de la profession .

Ce que l article ne dit pas c'est que La personne siégeant à la table des négociations était Mde Mylène Jacquot,Conservatrice en chef des bibliothèques, siégeant au conseil administratif de L'ENA . Proche du PS.

Ce que l article ne dit pas c'est l attitude agressive de cette représentante syndicale de hautes compétences à l égard des représentant iade .

Il faut se rendre a l évidence .on ne mélange pas les torchons et les serviettes . Les IADE ont le niveau universitaire Master 2.,ont une modification de leur décret reconnaissant leur autonomie d'exercice . les iades sont les premiers IPA en soins .

Et bien la CFDT (avec sa petite sœur unsa) jugent que notre profession ne peut prétendre à une grille équivalente à un instituteur , un CPE , un AAH.point

Le travail sur le dossier IADE a nécessite bcp d 'engagement de la part des acteurs de la anesthésie. La communauté médicale a été consultée et représentée.



Mais c'est simple .LA CFDT nous a planté en amont . C'est mis D accord avec le ministère de la fonction publique .Leur objectif étant de défendre d autre corps professionnel plus digne à leur yeux . Je pense notamment aux cadres , aux enseignants... Bref

LA CFDT est juste dans la trahison .

C'est un coup de poignard pour la filière soins infirmières.