IADE

Plus d'un patient sur deux arrive en hypothermie en salle de réveil

Plus d'un patient sur deux arrivant en salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI) est en hypothermie, selon les résultats préliminaires d'une enquête française présentés le 22 septembre 2016 au congrès de la Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar) à Paris.

IADE masque patient

Anesthésie : quid de l'hypothermie peropératoire ? La Sfar mène une enquête sur le sujet.

Bien qu'il existe depuis longtemps des moyens de prévention de la baisse de température centrale induite par l'anesthésie, ils ne sont pas forcément appliqués. En Europe, une enquête publiée en 2007 avait montré que moins de la moitié des patients étaient réchauffés en peropératoire et moins d'un quart bénéficiaient d'un monitorage de la température, rappellent S. Bekka du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph et ses collègues, dans le résumé de leur communication.

Ils ont mené une étude observationnelle, sous l'égide de la Sfar, afin d'établir la prévalence de l'hypothermie peropératoire en France. Il est prévu d'inclure 1 000 patients dans 50 centres, âgés de 45 ans et plus, recevant une chirurgie non ambulatoire supérieure à 30 minutes, sous anesthésie générale ou neuro-axiale. La température centrale a été mesurée de l'entrée au bloc opératoire à la sortie de SSPI, et masquée de l'anesthésiste.

Les chercheurs rapportent dans leur résumé les résultats obtenus sur les 725 patients inclus à ce jour, dans 41 centres. Parmi eux, 92% avaient reçu un réchauffement cutané et 11% un réchauffement des fluides.Une température inférieure à 36°C, définissant l'hypothermie, a été constatée à l'arrivée en SSPI chez 53,7% des patients. Leur température moyenne était de 35,4°C, tandis que chez les patients non hypothermes, elle était de 36,5°C. Les...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)