IBODE

IBODE : un arrêté réforme la validation des acquis de l'expérience

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Un arrêté publié vendredi au Journal officiel met à jour les modalités de la validation des acquis de l'expérience (VAE) pour l'obtention du diplôme d’État d'infirmier de bloc opératoire (IBODE).

bloc opératoire ibode tenue

Le 7 décembre dernier, le Conseil d’État s'est prononcé en faveur d'une réforme sur la VAE pour l'obtention du diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire.

Ce texte modifie l'arrêté du 24 février 2014 qui avait mis en place la VAE des IBODE. Il s'agit de « tenir compte de l'évolution du champ de compétence de ces professionnels intervenue en 2015 », résume le ministère des affaires sociales et de la santé dans une fiche de présentation dont l'APM a eu copie. Un décret du 27 janvier 2015, complété par des arrêtés, a permis l'accès des IBODE à de nouveaux actes et activités qu'ils exercent en exclusivité. Les professionnels en exercice et étudiants IBODE doivent pour cela suivre une formation complémentaire de 49 heures.

Le 7 décembre dernier, le Conseil d’État a validé l'essentiel de cette réforme tout en repoussant au 31 décembre 2017 son entrée en vigueur pour certains actes. Le nouvel arrêté sur la VAE, daté du 19 décembre et qui entre en vigueur au 1er janvier 2017, contient en annexe de nouveaux référentiels d'activité et de compétences des IBODE, ainsi qu'une nouvelle version du livret de présentation des acquis de l'expérience (dit "livret 2").

Il s'agit de tenir compte de l'évolution du champ de compétence de ces professionnels intervenue en 2015.

Dans la fiche, le ministère explique que dans le cadre de la procédure de la VAE, le candidat qui valide partiellement le diplôme à la possibilité de compléter son expérience et déposer ultérieurement une nouvelle demande de VAE ou peut choisir d'obtenir les compétences manquantes en formation. Il se trouve alors en parcours mixte. L'arrêté dispense les candidats en parcours mixte des épreuves certificatives. Ils sont orientés vers des écoles d'IBODE ayant mis en place une organisation adaptée à la VAE. Le nouveau texte met en place une grille de concordance entre le référentiel de compétences et le programme de formation. Il comporte également des dispositions visant à faciliter la réunion des jurys, en modifiant leur composition.

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)