IDEL

Antisepsie pour la pose d’une sonde urinaire

    Précédent

Les infections urinaires font partie des premières causes d’infections liées aux soins. L’antisepsie lors de la pose nécessite donc une procédure rigoureuse…

Les règles d'hygiène de base avant d'attaquer les règles d'asepsie plus spécifiques

La lutte contre les infections nosocomiales concerne l’ensemble des professionnels de santé, y compris ceux travaillant en dehors des établissements de santé1.

Pour l’infirmier se rendant au domicile des patients, les soins à réaliser imposent des contraintes supplémentaires liées à l’espace et à l’architecture propre du domicile, à la présence d’autres membres de la famille (voire même d’enfants) et des conditions d’hygiène sur le lieu de vie, bien différentes de celle de votre cabinet1.

Les données chiffrées sur les infections urinaires après la pose d’une sonde urinaire en secteur libéral sont inexistantes. En revanche, les données de l’HAD donnent quelques indications :20% des patients en HAD sont porteurs d’une sonde urinaire à demeure2 ; avec les infections cutanées, les infections urinaires sont les infections les plus souvent retrouvées chez les patients hospitalisés au domicile2. Bien que les causes d'infection urinaire sur sonde soient multiples, les mesures d’asepsie lors de la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire