IDEL

Les règles de manipulation des antiseptiques

    Précédent Suivant

Les antiseptiques en tant que produits en contact, soit avec une peau lésée, soit avec une peau saine (champ opératoire, avant ponction, avant injection…) et dans certaines indications thérapeutiques (acné, etc…), font partie de la classe des médicaments (1). Ils obéissent ainsi à des règles précises d’utilisation.

Quel antiseptique en pratique ?(1)

bouteilles antiseptiques

Seuls les dérivés halogénés (chlorés ou iodés) ont un spectre d’activité couvrant tous les micro-organismes.

Pour la prévention du risque infectieux, il convient de choisir un antiseptique majeur, c’est-à-dire présentant un spectre d’activité le plus large possible et une action rapide. Seuls les dérivés halogénés (chlorés ou iodés) ont un spectre d’activité couvrant tous les micro-organismes. En ce qui concerne la povidone iodée, cette particularité s’explique d’une part par la pénétration facile de l’iode dans la bactérie, et d’autre part par le mécanisme d'action chimique (oxydation) que l’on peut qualifier d’universel. De plus, cela permet de comprendre l'absence de résistance bactérienne.

Pour une bonne gestion des antiseptiques(1)

Les recommandations de bon usage des antiseptiques concernent tous les professionnels de santé, qu’ils exercent au sein d’établissements de santé ou dans les autres structures comme les EHPAD ou les cabinets libéraux.

Pour la gestion des antiseptiques, les recommandations sont :

  • Préférer l’utilisation des petits conditionnements ou de doses unitaires stériles,
  • Eliminer les doses unitaires immédiatement après utilisation,
  • Limiter les références d’antiseptiques disponibles afin d’harmoniser les pratiques et éviter les confusions d’emploi,
  • En cas d’utilisation de flacons, les règles de manipulation sont :
    • réaliser une friction des mains avant toute manipulation,
    • vérifier la date de péremption indiquée par le laboratoire,
    • noter la date d’ouverture sur les flacons multi-doses et respecter le délai d’utilisation après ouverture,
    • ne pas toucher l’ouverture du flacon ou le bouchon réducteur avec les doigts ou avec des objets souillés,
    • ne pas reconditionner, ni transvaser, ni compléter un flacon déjà ouvert,
    • après utilisation, reboucher les flacons multi-doses et nettoyer l’extérieur de ces flacons par essuyage humide avec un détergent désinfectant.

Quelles sont les règles de stockage ?(1)

  • Conserver les flacons à l’abri de la lumière et loin des sources de chaleur
  • Respecter les règles de rotation des stocks selon le principe du «premier entré, premier sorti».

Référence

  1. CCLIN Sud-Ouest. Le bon usage des antiseptiques pour la prévention du risque infectieux chez l’adulte. Edition 2013 - www.cclin-sudouest.com

Retour au sommaire du dossier antisepsie