IDEL

Un AMI qui ne vous veut pas que du bien

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Clématite, une infirmière libérale à la plume bien aiguisée, s'attaque, dans son nouveau billet, à la sécu et aux indus qu'elle réclame. Elle pointe ainsi du doigt les incohérences existant dans la Nomenclature générale des actes professionnels...

soins à domicile bas de contention

La pose de bas de contention n'est pas inscrite à la nomenclature et donc non pris en charge par l'assurance maladie.

AHHHH!!! que de tourments chez cette chère profession d'infirmière libérale!!!

De "rapport de cour des comptes" à "loi de santé" en passant par les divers arrangements plus ou moins obscurs et non désintéressés des syndicats, notre petite infirmière libérale a bien du mal à reprendre son souffle.

Divers groupes se constituent, criant au loup, haranguant la foule IDEL, poussant à la révolte, au soulèvement, à la grève... Des slogans, des chansons, des images plus ou moins chastes… Bref la colère monte et le ton également. Nous sommes parfois plus proches de meeting de charretiers ou du "congrès annuel des poissonnières du vieux port" que de soignants mais, on peut comprendre..."Nous" (c'est un "nous" corporatiste) en sommes à envisager une collecte, un fond de soutien des IDEL en difficulté,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

nanas92

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

pauvre infirmière

si c'était à refaire je ne choisirai jamais cette profession mal considérée par les différents gouvernements. l'infirmière est le PIVOT de l'hôpital, on lui rajoute des taches pour soulager le médecin et répondre en même temps à la demande mais sans toutefois lui octroyer un salaire décent.