IDEL

Quelles structures juridiques choisir pour l’exercice libéral infirmier ?

    Précédent Suivant

Pour un infirmier, le travail en libéral nécessite la mise en place de structures juridiques pour clarifier sa position professionnelle et organiser son travail au quotidien. Parmi les possibilités, il existe différentes formes de regroupements de professionnels, des collaborations voire des rachats de clientèle.

infirmiers libéraux

Différentes formes de regroupements de professionnels, des collaborations voire des rachats de clientèle sont envisageables par l'infirmier libéral.

Pour un infirmier, travailler en individuel est possible par le simple enregistrement de son activité en libéral comme le décrit l'article « Conditions d’installation pour exercer en libéral ». Pour autant, la recherche de patients et la charge de travail administratif nécessaire au bon fonctionnement de la pratique rend cette profession difficile. Lorsque l’on s’installe en libéral, ou lorsque les contraintes, liées à une trop forte charge de travail, au devoir d’assurer la permanence des soins 7 jours sur 7, deviennent trop importantes pour une seule personne, et/ou aussi, lorsque des raisons personnelles nous invitent à « lever le pied », on peut se poser la question de s’associer avec un ou des collègues libéraux.

En effet, le rassemblement de professionnels libéraux est un mode d’exercice très fréquent qui permet d’appartenir à une communauté qui aide à structurer sa pratique professionnelle tout en restant indépendant. De plus, la réforme de la santé en France est en train de modifier en profondeur l’organisation des soins « de ville ». L’environnement professionnel des infirmiers libéraux change avec l’avènement de services d’HAD (hospitalisation à domicile), SSIAD (services de soins infirmiers à domicile), SAD (services d’aide à domicile)... La continuité des soins est à l’ordre du jour ainsi que le travail en collaboration, l’évaluation des pratiques professionnelles, l’échange, le partage de connaissances et peut-être, dans un futur proche, de compétences. Les infirmiers libéraux d’aujourd’hui apparaissent de plus en plus comme une solution pérenne à la bonne continuité des soins, sous réserve qu’on leur donne encore quelques possibilités d’accroître leur champ de compétences.

De fait, les prescripteurs, tant hospitaliers que libéraux, orienteront certainement plus facilement leurs patients vers un cabinet de groupe, où cette continuité et ce travail collectif seront plus facilement assurés, gage pour eux de sécurité, de solidité et peut-être aussi de qualité des soins, que vers un infirmier libéral isolé.Se pose alors la question de la forme à choisir pour cet exercice de groupe : que faire et comment le faire ? Ce choix découlera directement de vos projets personnels et...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)