IDEL

Le Déclin de l'Empire Infirmier !

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Infirmière libérale et blogueuse « La Seringue Atomique !!! » nous décrit avec réalisme le vieillissement et ses conséquences sur l'organisme des professionnels de santé… Nous la remercions de ce partage avec un conseil à la clé : « qui veut voyager ménage sa monture ! » A bon entendeur…

femme vieillissement

Le vieillissement a des conséquences non négligeables chez les infirmiers...

Les infirmiers et les infirmières en exercice sont de plus en plus âgés. Ce qui semble logique puisque la plupart des populations des pays occidentaux vieillissent elles-aussi. Nous reprenons donc notre credo habituel en coeur pour tous ceux et celles qui n'auraient pas encore compris : la blouse blanche qui laisse entrevoir un corps de rêve, la grande séductrice qui vous fait des moues suggestives, la charmeuse qui papillonne des cils, le beau ténébreux tout en muscles qui d'un regard  torride vous emmène au bord de l'évanouissement n'existent PAS ! Nous répéterons ce principe de base jusqu'à ce qu'il soit intégré par tous. Et nous sommes convaincus que l'affaissement démographique à venir nous y aidera, Sacrebleu !

L'âge moyen des infirmiers est à ce jour supérieur à 40 ans dont une proportion importante de plus de 50 ans. Il est passé de 34 ans en 1983 à près de 40 ans en 1998 pour atteindre 42,1 ans en 2012. La maturité dans le travail est vectrice de qualités telles que l'expérience, l'expertise clinique et la compétence. Les patients âgés ont souvent plus de facilités à communiquer, à parler de leur maladie et de la dégradation de leurs corps avec un soignant sénior qui, selon eux, est plus à même de comprendre leurs situations. Pourtant, vieillir et travailler nécessite parfois des adaptations. Le corps a des limites propres à chacun, les fonctions physiologiques déclinent avec l'âge et peuvent handicaper une vie tant personnelle que professionnelle.

La blouse blanche qui laisse entrevoir un corps de rêve, la grande séductrice qui vous fait des moues suggestives, la charmeuse qui papillonne des cils, le beau ténébreux tout en muscles qui d'un regard torride vous emmène au bord de l'évanouissement n'existent PAS ! L'usure du corps !Comme tout individu, les infirmiers libéraux séniors n'échappent pas à la trahison de ce corps qui n'a, souvent, jamais failli. Ainsi, vieillir, c'est voir sa capacité visuelle diminuer. Sans lunettes, la moindre prise de sang...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)