IDEL

Il y a des jours où un texto vous éraille les yeux et le cœur

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Sur son blog "C'est l'infirmière !", une infirmière libérale qui souhaite rester anonyme rend hommage à l'un de ses patients parti trop vite...

infirmière libérale voiture

« ...un texto tellement douloureux de mon collègue, que cela m’a vrillé l’œil et le cœur. »

 […] et puis pour finir, j’ai une mauvaise nouvelle à t’annoncer…

Comme à chaque fois que je me rends chez toi, j’entre sans attendre après avoir fait tinter la cloche de la façade, comme l’indique le mot écrit de ta main et qui barre la sonnette, que je n’ai jamais vraiment vu fonctionner. Toi, la bricole, ça n’a jamais été ton truc. Tu te rappelles du vieux tournevis rouillé que tu avais sorti du fond de ton jardin pour m’aider à ouvrir la pompe à chimio de ta femme ? Certainement un vestige d’une vieille envie de bricolage, on avait bien ri toutes les deux devant ton air de bricoleur-fier !

La première fois que j’ai passé le pas de ta porte, tu m’as saluée d’un Bonjour mon p’tit cœur !, et tu m’avais même fais la bise en m’enserrant les épaules avec toute la tendresse possible que le permettaient tes grandes mains. La bise, le tutoiement et le sourire qui va avec, c’est ta façon à toi de montrer que tu tiens aux gens et que tu prends plaisir à les accueillir dans ta maison.Alors que je traverse la cuisine, en m’enivrant au passage des odeurs de café, de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)