IDEL

IDEL - Quand le décès d'un patient s'apparente à un parcours du combattant

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Sur son blog, Corinne Régulaire, alias Seringue atomique, aborde les difficultés que rencontre un infirmier libéral lorsqu'il est confronté à la mort d'un patient.

Dans les bras de Thanatos !

Décès d'un patient : des démarches compliquées pour l'infirmier libéral.

Le décès d'un patient est une expérience que nous avons tous vécu durant notre carrière professionnelle. La mort, dans ce qu'elle a d'inopiné ou, au contraire d'attendu, nous nargue derrière la porte d'une chambre à coucher, au fond d'un lit, dans un canapé, au milieu d'une cuisine ou dans un jardin en fleurs. Elle ne s'embarrasse pas de préjugés, n'a pas d'affection particulière pour un sexe ou un autre, pour telle religion ou telle autre. Elle ne s'encombre pas de falbalas et n'a pas peur du ridicule. Elle peut être brutale, sordide, atroce, grotesque, répugnante mais aussi tranquille et sereine. Elle n'a pas de visage, elle n'a pas non plus de pays ou de lieux de prédilection, elle est universelle. Nous en avons tous respiré le parfum, parfois même bien avant qu'elle ne fasse son entrée en scène. Nous avons goûté sa saveur âpre. Elle a souvent mis nos sens sans dessus dessous. Elle a joué avec nos émotions. Elle nous a mis en colère. Nous lui avons quelquefois dit "merci". La mort nous accompagne. Elle nous suit à la trace, franchit avec nous les portails, les escaliers, les ascenseurs qui la mènent à ses futures victimes.

Pour les infirmiers à domicile, la mort ne va pas de soi. Cette étape, qui fait partie du soin, ressemble aujourd'hui, de plus en plus, à un parcours du combattant.3615 Code le Ciel !Il est tout à fait courant pour un infirmier libéral d'être confronté à la mort d'un patient. Il est même des situations où il doit gérer seul les premières démarches obligatoires en cas de décès. C'est d'ailleurs souvent le cas lorsque le défunt vivait seul, sans famille ou isolé.Vous venez donc...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

590 commentaires

#1

le 18?

Sérieusement ?
Le 15, à la rigueur bien qu'il n'y ait plus d'urgence médicale.
Si le doc est injoignable, c'est SOS doc, non ?
Mais pas le 18