IDEL

Prélèvement à domicile : simplifier le quotidien de l'IDEL

Cet article fait partie du dossier :

DPC

    Précédent Suivant

À l'occasion d'un symposium qui a réuni 150 infirmiers libéraux le 31 mars 2016 durant les Journées Nationales des Infirmiers Libéraux (JNIL), SIL-LAB innovations a présenté la plateforme de e-santé P-A-D qui permet de sécuriser et d'optimiser les prélèvements réalisés à domicile par les infirmiers libéraux. Explications.

Flashcode photo

Il suffit à l'infirmier de scanner un flashcode afin de créer le dossier de prélèvement dématérialisé.

Comment faciliter le quotidien des infirmiers libéraux et leur permettre de gagner du temps lors des prélèvements à domicile ? Afin de répondre aux attentes des IDEL en la matière, SIL-LAB innovations a présenté, lors d'un symposium le 31 mars dernier dans le cadre des troisièmes Journées Nationales des Infirmiers Libéraux (JNIL), P-A-D, une plateforme digitale sécurisant et optimisant les prélèvements réalisés à domicile. L'objectif est de dématérialiser la fiche de prélèvement à domicile et de simplifier la vie des infirmiers libéraux, souligne Pascal Guyard, président de SIL-LAB innovations. En effet, les prélèvements à domicile nécessitent quotidiennement de nombreuses opérations administratives pour les IDEL et pour les laboratoires de biologie médicale : remplir à la main la fiche de prélèvement, photocopier les ordonnances… Ainsi, poursuit Pascal Guyard, l’application récupère par exemple automatiquement la date et heure de prélèvement ainsi que l’identité du préleveur. L’infirmier photographie les ordonnances, non seulement pour qu’elles soient transmises immédiatement au laboratoire, mais aussi pour qu’il puisse les télécharger à son domicile pour ses propres besoins sans plus avoir à faire les photocopies pendant sa tournée. Rappelons que dans certaines régions où les laboratoires de biologie médicale sont peu nombreux, les cabinets assurent les prélèvement entre 7h et 9h, d'où l'intérêt de s'organiser au mieux.

Présentation de PAD JNIL 2016

150 infirmiers libéraux ont assisté à la présentation de P-A-D, une plateforme destinée à simplifier leur quotidien.

P-A-D garantit sécurité, traçabilité et gain de temps

Concrètement, une application gratuite est disponible sur smartphone et tablette (Android, iPhone) pour les infirmiers libéraux. Ils peuvent également accéder à P-A-D via leur navigateur web. Un login ainsi qu'un mot de passe personnels sont délivrés par le laboratoire. Le nom du préleveur et l'heure de prélèvement sont automatiquement renseignés par l'application, indique Pascal Guyard. Une fois identifié, il suffit à l'infirmier de scanner un flashcode -présent sur la planche d'étiquettes ou sur un compte-rendu- contenant l'identifiant unique du patient au laboratoire afin de créer le dossier de prélèvement dématérialisé.

PAD traçabilité

Une solution plébiscitée par les infirmiers libéraux

Marie-Hélène Eeckhout, infirmière libérale dans la Nièvre, constate que P-A-D s'avère être un système très pratique. Le matin, je gagne du temps car la liste des patients que je dois voir s'affiche sur mon smartphone. Par ailleurs, je n'ai plus besoin de faire de photocopies des ordonnances et de les avoir en double. Quant aux analyses, elles sont traitées en priorité par le laboratoire. Autre aspect non négligeable : je n'écris plus donc cela m'arrange !

La première présentation nous a parue très compliquée, avoue une infirmière libérale qui a désormais intégré P-A-D à son quotidien. Un peu d’appréhension, la peur de se retrouver devant le patient et de ne pas savoir quoi faire. Il nous a fallu entre 8 et 15 jours pour nous familiariser avec l’application. Au bout de huit jours, nous arrivions à faire les enregistrements plus rapidement, et à 15 jours, nous étions performantes. Par ailleurs, il faut bien prendre le temps d'expliquer la démarche aux patients. Ils trouvent cela rigolo, et innovant et sont fiers de nous montrer leur flashcode, s'amuse l'IDEL. De plus, les patients sont satisfaits car les résultats sont très rapides.

De son côté, Victor Antoine, préleveur salarié d'un laboratoire lorrain et référent informatique indique que le logiciel répond aux besoins du quotidien, et le fait que l'interface ait été conçue en collaboration avec des préleveurs y est sans doute pour beaucoup.

Beaucoup de laboratoires de biologie médicale disposent d'ores et déjà de P-A-D qui est compatible avec 95 % des systèmes. Charge donc aux infirmiers libéraux de s'emparer du sujet pour optimiser leur tournée quotidienne.

P-A-D en pratique

L’application sur smartphone et tablette est gratuite pour les infirmiers libéraux et son utilisation est relativement simple.

  • Après s’être logué sur son smartphone avec son identifiant délivré par le laboratoire et son mot de passe personnel, il n’y a plus rien à écrire. Le nom du préleveur et l’heure de prélèvement sont automatiquement renseignés par l’application. Pour créer un dossier de prélèvement dématérialisé, il suffit de scanner un flashcode unique propre à chaque patient, présent sur la planche d’étiquettes ou sur un compte-rendu.
  • Il est possible de photographier les ordonnances. Si elles sont renouvelables, elles sont stockées dans le smartphone jusqu’à sa date de péremption.
  • Le fichier patient peut être partagé entre tous les préleveurs d’un même cabinet. La traçabilité des prélèvements est elle aussi partagée sur les smartphones d'un même cabinet.
  • Les informations imposées par la norme ISO-15189:2012 sont sous forme de cases à cocher ou de listes déroulantes.
  • Le guide de prélèvement est directement accessible dans le smartphone et peut être mis à jour par le laboratoire en temps réel.
  • Une fois validé, le dossier de prélèvement dématérialisé est envoyé au laboratoire pour être traité.
  • Plus besoin de photocopier les ordonnances au laboratoire ou au cabinet. Une fois la journée terminée, l’infirmier libéral peut, à partir de son espace personnel, imprimer les photos des ordonnances et ainsi gagner un temps précieux.
  • Le module de gestion de rendez-vous peut permettre au préleveur de préparer sa tournée (ou celle de ses collègues) pour les jours suivants.

Une infirmière libérale raconte comment elle utilise P-A-D (4'35)

Creative Commons License

Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Sil-LabCet article a été réalisé d'après le symposium « Prélèvement à domicile : révolution digitale chez les IDEL » à l'initiative de SIL-LAB innovations et organisé le jeudi 31 mars 2016 dans le cadre des troisièmes Journées Nationales des Infirmiers Libéraux (JNIL) au PACI d’Issy-les-Moulineaux.

Retour au sommaire du dossier DPC