IDEL

Premières JNIL : sérieux et bonne humeur

Cet article fait partie du dossier :

DPC

    Précédent Suivant

Conjuguer compétence technique et qualité relationnelle, échanger avec les confrères et consoeurs et valider son DPC : les premières Journées Nationales des Infirmiers Libéraux (JNIL) ont répondu aux attentes.

JNIL conférence DPC salle PACI

Plus de 400 IDEL ont assisté aux premières Journées Nationales des Infirmiers Libéraux.

Venus de toute la France, plus de 400 infirmiers libéraux ont assisté hier à leurs premières Journées Nationales, organisées à Issy-les-Moulineaux par Mediformation en partenariat avec Infirmiers.com et le CERC. L’ambition était grande pour cette première rencontre, mais sa réalisation a été à la hauteur des attentes. Le programme couvre en effet l’ensemble de l’exercice libéral. Conférences, symposium et ateliers permettent de répondre à la plupart des questions que se posent les professionnels.

La matinée a d’abord été consacrée au DPC : au-delà de l’obligation, les intervenants en ont fait ressortir les avantages pour les professionnels, en termes d’amélioration des pratiques. Dans une conférence donnée ensuite, Nicolas Gombault, directeur général de la MACSF, a exposé les principales difficultés en termes de responsabilité professionnelle rencontrées par les IDEL et a répondu aux très nombreuses questions de la salle. Différents ateliers ont permis aux participants d’approfondir leurs connaissances dans plusieurs domaines pratiques (plaies et cicatrisation, nouvelles technologies, pédiatrie, nutrition parentérale, urgence), y compris pendant le déjeuner, offert par les laboratoires Genévrier qui présentaient leur gamme de produits pour la cicatrisation.

La première partie de l’après-midi a été consacrée au sujet sensible de l’éducation thérapeutique, en confrontant les points de vue des différents acteurs impliqués : professionnels de terrain bien sûr, mais aussi autorités de santé, associations de patients et formateurs. La journée s’est close en beauté avec la présentation des 18 premières minutes du film d’Olivier Ducray, « Les Anges anonymes », soutenu par Infirmiers.com. Le moins qu’on puisse dire est que son accueil a été enthousiaste. L’ensemble de la salle s’est reconnue dans le portrait de cette infirmière lyonnaise, véritable bouffée de vie pour les patients qu’elle visite quotidiennement, au-delà de sa façon très personnelle d’exercer son métier. Là encore les échanges avec le réalisateur, simple et chaleureux, ont été intenses. Ils ont bien donné le ton de cette première journée, qui a permis aux libéraux présents de confronter leurs expériences dans des conditions d’exercice extrêmement diverses. L’espace dédié aux exposants a d’ailleurs été particulièrement apprécié pour cela. Sérieux et bonne humeur ont régné ensemble d’un bout à l’autre de la journée. 

  • JNIL stands
  • JNIL conférence DPC
  • JNIL atelier premier secours

En direct des JNIL – Deuxième journée

Après une première journée riche en échanges et débats autour des thèmes proches du terrain, la deuxième Journée nationale des infirmiers libéraux s'est déroulée sous les meilleurs auspices. Ont ainsi été abordées, au travers de deux conférences, la délicate question des soins palliatifs à domicile ainsi que la nomenclature, un sujet qui a lui aussi son importance.

En ce moment se tient la grande table ronde sur les enjeux et perspectives de l'exercice libéral : Quel rôle dans le parcours de soins ? Quelle place dans la Stratégie Nationale de Santé (SNS) ? Ce sont autant de questions auxquelles les infirmiers libéraux attendent des réponses précises...

L'an prochain, nous aurons à cœur de partager de nouveaux moments d'échanges et de débats lors de la deuxième édition des Journées nationales des infirmiers libéraux qui se déroulera en avril 2015. Nous ne manquerons pas de vous communiquer les dates prochainement. A vos agendas !

Rédaction Infirmiers.com

Creative Commons License

Journaliste serge.cannasse@mac.fr http://www.carnetsdesante.fr

Retour au sommaire du dossier DPC

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

650 commentaires

#1

mais pourquoi

les thèmes sur la responsabilité sont-ils souvent présentés par des assureurs ?
les organisateurs de congrès ne peuvent-ils pas trouver des personnes plus objectives ?