IDEL

Soins aux personnes handicapées : les URPS lancent un plan d'action

Les 10 unions régionales des professionnels de santé (URPS) libéraux d'Ile-de-France ont présenté le 3 octobre 2013 un plan d'action 2013-15 pour améliorer les soins de ville dispensés aux personnes handicapées, à l'occasion d'une journée organisée sur ce thème à Paris.

personne handicapée fauteuil roulant

Les URPS souhaitent améliorer les soins aux personnes handicapées

Ces unions réunissent les professions suivantes : biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, médecins, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens et sages-femmes. Elles représentent 56.500 professionnels libéraux franciliens, selon un dossier de presse diffusé le 3 octobre 2013. Elles "se sont engagées dans une réflexion commune qui s'est concrétisée par ce plan pragmatique et réaliste sur trois ans afin d'améliorer les soins aux personnes atteintes de handicap en Ile-de-France". Il comporte trois axes.

Le premier vise à "former les professionnels de santé libéraux et leur personnel à l'accueil et à la prise en charge des patients handicapés". Les objectifs sont de construire des modules d'enseignement dans les universités ou instituts de formation sur la prise en charge des patients handicapés, de développer la formation continue sur ce thème, et de faire financer ces formations. Il faudra convaincre l'ensemble des acteurs de la formation de s'impliquer, et les URPS sont prêtes à travailler avec eux, a affirmé à l'APM le Dr Bernard Huynh, vice-président de l'URPS médecins.  Les 10 unions prévoient de finaliser, avant l'été 2014, un cahier des charges de la formation initiale et continue et de le diffuser avant l'été 2015 aux organismes de formation, pour une mise en oeuvre à la rentrée 2015. Ce cahier des charges devra couvrir tous les types de handicap et être décliné métier par métier, car pour une personne handicapée visuelle, par exemple, le contexte n'est pas du tout le même suivant qu'elle s'adresse à un pharmacien ou à un ophtalmologiste, a souligné Bernard Huynh.

Le deuxième axe consiste à "donner aux professionnels les moyens d'assurer une prise en charge de qualité pour leurs patients handicapés". En 2014, les URPS entendent créer "un groupe de réflexion pour convenir des financements dont les professionnels doivent disposer dans l'exercice de leur métier auprès des patients handicapés", et obtenir le lancement en janvier 2015 d'une "expérimentation francilienne de tarification pour tous les professionnels de santé recevant des personnes handicapées". Bernard Huynh...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)