IDEL

Vidéo - "Nous ne sommes pas des sauveurs mais des accompagnateurs"

par .

A Troyes, Catherine, infirmière libérale, exerce au plus près des patients et de leur famille pour assurer un accompagnement à chaque stade de la maladie. Un travail mis à rude épreuve lorsque les soins revêtent une dimension palliative. Mais avec Emmanuelle et Isabelle, ses collègues, elle met tout en œuvre pour qu'à domicile la volonté des patients soit respectée jusqu'à la fin...

Catherine exerce le métier d'infirmière libérale depuis onze ans. Près d'une décennie durant laquelle elle a observé une évolution de la pratique. Désormais, avec l'essor de l'ambulatoire, la continuité des soins en ville est quasi immédiate avec un temps d'hospitalisation raccourci. Les infirmiers libéraux font face à des problématiques de prise en charge complexifiées. 

De plus en plus confrontée à la fin de vie à domicile, régulièrement Catherine organise l'accompagnement de ses patients et de leur famille à l'aide d'un réseau de professionnels qu'elle a constitué autour d'elle. C'est un travail invisible qui demande beaucoup d'énergie, précise l'IDEL qui admet le caractère difficile de sa profession. Fort heureusement, elle peut compter sur Emmanuelle et Isabelle, ses associées, qui forment une équipe soudée et solidaire, chacune se montrant à l'écoute de l'autre. La richesse de l'équipe nous permet de mettre le doigt sur des moments délicats, de nous remettre en question et de débriefer sur des [situations] difficiles. Car des moments de doutes, il y en a forcément dans l'exercice de cette profession qui requiert une grande solidité et une force à toute épreuve. Mais pour ne pas « flancher » et continuer malgré tout à garantir une qualité des soins indéfectible jusqu'à la fin, Catherine a un secret bien à elle...

Avec la richesse de notre personnalité, on accompagne les patients à notre façon... surtout à domicile.

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Commentaires (0)