SAPEURS POMPIERS

Insultes aux infirmiers de sapeurs-pompiers : le Dr Giroud s'excuse

    Suivant

Dans un communiqué daté du 29 juillet 2014, l'Association Nationale des Infirmiers Sapeurs-Pompiers (Anisp) et l'Ordre national des infirmiers (ONI) expriment leur satisfaction vis-à-vis des excuses officielles du Docteur Giroud aux infirmiers de sapeurs-pompiers.

Communiqué de l'Anisp et de l'ONI - 29 juillet 2014

Crédit photo : ANISP - Excuses du Dr Giroud : les infirmiers de sapeurs-pompiers sont satisfaits

Fin 2013, l'Association Nationale des Infirmiers Sapeurs-Pompiers (ANISP) avait saisie l’Ordre National des Infirmiers (ONI) suite aux diverses interviews données par le Docteur Marc Giroud, alors qu’il était encore président de SAMU Urgences de France, dans lesquelles il tenait des propos portant atteinte à l’honneur des Infirmiers Sapeurs-Pompiers. Ce fut le cas dans la Gazette des Communes du 7 octobre 2013 puis, dans un article intitulé « Une journée de débat avec Samu Urgences de France » publié sur le site internet LePetitJournal.net le 24 novembre 2013. 

Suite à la plainte déposée par l’Ordre national des infirmiers à l’encontre du Docteur Marc Giroud pour des propos mettant en cause directement les compétences et la légalité d’exercice des infirmiers de sapeurs-pompiers, une réunion de conciliation s’est tenue le 25 avril dernier sous l’égide de l’Ordre des médecins. Le Dr Marc GIROUD a présenté officiellement ses regrets à l’ensemble des infirmiers sapeurs-pompiers. Une issue que l’Ordre national des Infirmiers (ONI) ainsi que l’Association Nationale des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers (ANISP) saluent d’une seule et même voix.  C’est dans un courrier adressé au Président de l’Ordre ainsi qu’aux supports de presse concernés le 22 juin dernier que le Docteur Giroud (ancien Président du Samu Urgences de France) regrette officiellement ses propos déconsidérant le travail et les compétences des Infirmiers Sapeurs-Pompiers affirmant ne pas avoir eu l’intention de jeter le discrédit sur l’action des infirmiers. Didier Borniche Président de l’Ordre national des infirmiers précise : Notre dépôt de plainte en novembre 2013 avait pour objectif un démenti public du docteur GIROUD concernant des propos non seulement choquants pour notre profession mais aussi totalement infondés. Nous sommes heureux que notre plainte ait permis d’aboutir à ses excuses dans une logique de concertation. Nous pensons aujourd’hui à tous les professionnels infirmiers sapeurs-pompiers qui assurent au quotidien la prise en charge des patients et leur accès aux soins urgents et qui avaient légitimement été blessés par ces propos. Cette plainte s’inscrivait dans un engagement fort de l’ONI pour assurer la défense et le respect d’une profession souvent en première ligne de notre système de soins. Une prise de position sans concession pour l’ONI et l’ANISP.     

Les Infirmiers de Sapeurs-Pompiers, des professionnels de santé au plus près des patients.  Les pratiques professionnelles des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers sont parfaitement encadrées et évaluées par les cadres de santé et les médecins-chefs des SDIS. Elles ne constituent en rien une perte de chance pour le patient. explique Cédric Havard, Président de l’ANISP. Les infirmiers de sapeurs-pompiers mettent leurs compétences professionnelles au service des populations sur tous les territoires pour assurer le service public de secours et d’urgence.  Une mission essentielle pour répondre à l’évolution des besoins d’un système de santé en mutation. Les pratiques infirmières n’ont eu de cesse de se moderniser dans une double logique de sécurisation et d’optimisation des soins. Il est plus que jamais nécessaire que notre système reconnaisse le rôle fondamental des infirmiers, notamment dans le cadre des soins d’urgence et s’adapte aux réalités du terrain conclut Didier Borniche.  Un premier pas vient certainement d’être fait avec les regrets exprimés par le Dr. Giroud.  

Le mot de l'ANISP

Alors que les Infirmiers de Sapeurs-Pompiers sont dans l'attente de la parution des conclusions de la mission commune IGA-IGAS initiée par Le Président de la République sur le SAP-AMU en France, ils découvrent aujourd'hui les résultats de la démarche entreprise par l'Ordre National Infirmier à la demande de l'ANISP.

Même si nous regrettons fermement les propos tenus par le Dr Giroud, nous souhaitons travailler ensemble afin de prendre en charge les patients/victimes de manière optimum. Les structures SDIS et SAMU doivent fonctionner en parallèle afin de faire évoluer le secours à personnes comme une véritable spécialité et améliorer le service rendu à la population.

http://www.ordre-infirmiers.fr

http://www.infirmiersapeurpompier.com

Retour au sommaire du dossier Sapeurs pompiers

Publicité

Commentaires (1)

Sancho

Avatar de l'utilisateur

183 commentaires

#1

Merci.

Bonjour,

Les insultes et la diffamation de tout un corps professionnel ce sont des faits graves !!!!
Les critiques de M Giroux portaient atteintes à toute la profession à travers les ISP.
Rien ne l’obligeait à s’excuser officiellement.
De ma petite mémoire d’ISP, on a des attaques récurrentes contre nos compétences (entre autres), mais c’est bien la première fois que nous obtenons des excuses officielles.
C’est aussi la première fois que l’ANISP a saisit l’ONI et que cela débouche sur une plainte officielle.
La plainte de l’ONI et le travail en synergie avec l’ANISP ont conduit à un conciliation (avant la justice) avec l’ordre des médecins et ces excuses sont les bienvenues pour les ISP mais aussi pour les Infirmiers en général.

Merci à l’ANISP et à l’ONI pour avoir provoqué ces excuses officielles. Beau travail.

Cordialement