SAPEURS POMPIERS

Kévin Malacarne, infirmier de sapeurs-pompiers en entretien avec infirmiers.com

    Suivant

A l'occasion du Salon infirmier 2011, Infirmiers.com a rencontré Kévin Malacarne, infirmier libéral et infirmier de sapeurs-pompiers volontaires, membre de l'Anisp (association nationale des infirmiers de sapeurs-pompiers). Il nous a dressé un « portrait-robot » de son activité où civisme et engagement sont les maîtres-mots.

interview kevin malacarne infirmier sapeur pompierAu sein du corps des sapeurs-pompiers constitué de 240 000 hommes et femmes dont 210 000 volontaires, le service de santé et de secours médical comprend, outre de nombreux médecins, pharmaciens et vétérinaires, quelques 6 000 infirmiers sapeurs-pompiers volontaires et 300 infirmiers de sapeurs-pompiers professionnels.

Ces acteurs de la santé offrent aux Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) un très large éventail de compétences. Soulignons que les infirmiers de sapeurs-pompiers travaillent sur « protocoles de soins », ce qui leur permet d'intervenir, seuls, au plus près des victimes.

Les services de santé et de secours médical des sapeurs-pompiers ont été créés il y a plus de deux cents ans. Ils avaient pour mission d'assurer le soutien sanitaire des sapeurs-pompiers et de soigner les victimes d'asphyxie. Au cours des vingt-cinq dernières années, le développement des services de santé et de secours médical a été très rapide. Leurs missions se sont étendues en raison des risques développés dans nos sociétés modernes : risques naturels, technologiques, liés aux transports et aux loisirs. Parallèlement, les risques encourus par les sapeurs-pompiers se sont accrus, le nombre des interventions dans des situations difficiles étant chaque année plus important.
L'organisation du service de santé et de secours médical des sapeurs-pompiers s'inscrit dans le cadre des textes d'application de la loi n°96-369 du 3 mai 1996 relative aux services d'incendie et de secours qui précise dans son article premier que l'établissement public dénommé « service départemental d'incendie et de secours » (SDIS) comprend un service de santé et de secours médical.

Le décret n°97-1225 du 26 décembre 1997 précise les missions du service de santé et de secours médical et les emplois avec leur quota, l'organisation hiérarchique et crée une commission consultative du service de santé et de secours médical et une commission d'aptitude aux fonctions de sapeur-pompier volontaire.

Comme chaque année au Salon infirmier, l'ANISP disposait d'un espace dédié pour promouvoir l'image de l'ISP aux différents visiteurs du salon. L'occasion de présenter les caractéristiques des missions des infirmiers de sapeurs-pompiers, de faire visiter les camions d'intervention et de proposer des petits ateliers de « recyclage » aux gestes d'urgence, notamment la réanimation cardiovasculaire et l'utilisation d'un défibrillateur semi-automatique.

Kévin Malacarne, infirmier libéral et infirmier de sapeurs-pompiers volontaires a rappelé la tenue du prochain congrès national de l'ANISP, les 18 et 19 novembre prochains à Lyon, où,
« bien loin du contexte politique tendu avec une nouvelle charge des syndicats de médecins urgentistes d'arrière-garde, nous parlerons sereinement du cœur de l'exercice de notre profession au sein des SSSM (Service de Santé et de Secours Médical) des SDIS (Service départemental d'incendie et de secours). »

Nous vous invitons à visionner l'intégralité de cet entretien ici.

 

  ANISP, 79, Avenue Jean Baptiste Champeval, 94000 Créteil ; http://www.infirmiersapeurpompier.com  Bernadette FABREGAS Rédactrice en chef IZEOSbernadette.fabregas@izeos.com Jérôme CLEMENT Rédacteur Infirmiers.com jerome.clement@infirmiers.com

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (3)

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#3

superproduction ou respect des lecteurs ?

Désolé mais quand on a un son aussi dégeulasse que ça, je trouve que c'est du travail salopé.

Un lycéen en option audio visuel fait du meilleur travail.

rhazgultraka

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#2

Un petit Mickey

Loulic, mon gars, t'es vraiment un accro de la belle image et du beau son. tu travailles dans quelle superproduction ? Disney ?

loulic

Avatar de l'utilisateur

259 commentaires

#1

Foutage de gueule !

C'est pas vrai !

Infirmiers.com est si pauvre qu'il n'a pas les moyens technique de faire une interview correcte dans des conditions acceptables ?

Déjà pour le docteur en soins infirmiers c'était lamentable, ici c'est encore pire.

Quel manque de respect pour vos lecteurs et pour les intervenants que vous interrogez.